Grandes Jorasses : Voie Gervasutti en face Est

Cet été a eu lieu le stage final du groupe espoir FFCAM 06 millésime 2016/2017. Pour 4 d’entres eux, ce dernier stage avait pour objectif une grande course dans les Alpes. Début juillet, la météo nous souriant, nous partons en direction de la sauvage face Est des Grandes Jorasses pour grimper la voie Gervasutti. Fortissimo n’avait pas froid aux yeux pour ouvrir cette voie en 42….

Thomas sur les traces de Giusto Gervasutti en pleine canicule

Un invité de dernière minute se joint à nous pour l’occasion : Fred Degoulet guide de haute montagne et alpiniste amateur toujours actif.

Toute la troupe se met donc en route pour rejoindre le fameux refuge Gervasutti…

Et Il vaut le détour à lui tout seul !

Nous avons la chance d’être seul à bord.

Après une longue marche d’approche jusqu’au col des hirondelles, la rimaye est là ainsi que les premiers doutes sur l’itinéraire.

Finalement un cheminement logique nous permet de gagner rapidement le début du bouclier principal.

Olivier se lance en tête dans les premières longueurs plus dures qu’annoncées sur notre vieux topo.

Olivier dans la première vraie longueur dure. Une double fissure suivie d’un beau dièdre. A partir d’ici, le rocher est excellent et l’escalade raide et soutenue. Le hissage du sac devient fortement conseillé.

Thomas en termine avec le dièdre très raide suivant. Une sacré longueur autour du 6b.

Martin a pris la tête et se lance dans une variante en libre autour du 6b+.

Puis il enchaine sur la dernière longueur du bouclier. Une quinzaine de mètres légèrement déversant que l’on franchi principalement en escalade artificielle. Pour se donner un peu de courage on pense a Giusto Gervasutti qui est passé par là en premier en 1942….

Le froid commence a se faire sentir… Nous débouchons sur la rampe, dernière difficulté. Bien que techniquement facile, la glace et la neige corsent la chose.

C’est au tour du guide de grimper devant !

Thomas teste les limites de l’adhérence de ses chaussons.

Toute la troupe est sortie sur la vire.

On sort au sommet en suivant l’arête de Tronchey. Corde tendue Martin !

Fred, Paul et Thomas arrive au sommet.

On attaque la descente et a 22h on s’arrête enfin bivouaquer.

Olivier après une bonne nuit réparatrice !

Bravo à Martin, Olivier, Paul et Martin pour cette course qui vaut vraiment le détour ! Une grande ambiance, complexe, une escalade raide sur du rocher excellent, un vrai must. Surement le chef d’oeuvre de Gervasutti.

Tracé et petit topo.

 

Laisser un commentaire

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com