Handi Cap Evasion : Guides 06

Handi Cap Evasion

Cet été en allant en direction du sommet de Gialorgues,
j’ai croisé une drôle d’expédition.
Il était tôt mais déjà, le cagnard tapait fort.

J’ai ouvert grand les yeux pour comprendre ce que je voyais.

Une vraie expé de gens arnachés entre eux qui emmenaient quelques handicapés profiter de notre merveilleux Mercantour.

Un vrai déclic, tant de volonté et tant d’amour ne pouvait que me bouleverser…
Je serai sûrement parmis eux la saison prochaine.

J’ai aimé ce que j’ai vu et ça m’a rendu heureux.
A bientôt.

Lire la suite

Vidéos du GEAN en Ecosse – Voyage 2011 : Guides 06

Vidéos du GEAN en Ecosse

Du 08 au 19 février 2011, avec le nouveau GEAN ( Groupe Excellence Alpinisme National )
de la FFCAM ( CAF )

{dmotion width= »550px » height= »100% » phicolor= »white » ytborder= »true » ytrel= »false » ytegm= »false » wmode= »transparent »}xh66pd_gean-scottish-trip_sport{/dmotion}

Horsetail Fall – Voyages : Guides 06

El Capitan : Horsetail Fall

Au crépuscule, fin février, dans le Parc National Yosemite, la fonte des glaces a formé une chute
d’eau, et les rayons du soleil peuvent, si vous êtes chanceux, frapper la cascade à un angle
spécifique, et provoquer un éblouissement qui fait penser à une chute de feu.


C’est un évènement rarissime qui tient à beaucoup de paramètres, et qui se produit donc
extrêmement peu souvent.

Chaque année, des amateurs et des professionnels peuvent passer des jours à
attendre ce phénomène naturel pour le filmer ou le photographier, ou tout simplement pour
l’admirer.

Le phénomène ne dure que quelques minutes, il est donc très facile de le manquer.
Beaucoup de patience et d’adresse sont requises si vous souhaitez le photographier.

Cette vidéo (en anglais) vous donnera un aperçu de la magie qui opère.

{youtube width= »550px » height= »100% » phicolor= »white » ytborder= »true » ytrel= »false » ytegm= »false » wmode= »transparent »}oyoa-QfeGho{/youtube}

Annapurna – 6300 mètres – Alpinisme : Guides 06

Annapurna – 6300 mètres

Des nouvelles de Yannick et Stéphane par Caroline ALLAGNAT :


Les gars se trouvent vers 6300m, la progression est ralentie car des
épisodes neigeux se produisent les après-midi et nuits (10 cm et
jusqu’à 40 cm la nuit dernière).

Le bulletin météo annonçait des  nuages mais pas de neige.
Décidément, ça change tout le temps!

Steph et Yannick ont hésité à redescendre.
Finalement ils poursuivent, arrivant quand même à avancer et à s’assurer.

Maintenant les décisions se prennent au jour le jour.
Pourvu que le temps change et se mette vraiment au beau.
Inch’Allah!

Voilà, voilà les nouvelles,

A bientôt,

Caroline


Nouvelles du Népal – Acclimatation (suite) – Alpinisme : Guides 06

Nouvelles du Népal : Acclimatation (suite)

Bonjour,
Yannick et Stéphane tentent depuis hier l’ascension de l’Annapurna South,
« petit » sommet de 7219 m du sanctuaire des Annapurnas, en guise
d’acclimatation avant de se lancer peut-être sur l’Annapurna 1 et sa
face sud monumentale.
Yannick m’a laissé hier (dimanche 3 octobre) un message sur répondeur, à
18 h (heure népalaise) :

Salut,
On est au bivouac à 6500 m sur une arête, c’est fantastique, digne de
Bionnassay aux dires de Steph.
C’est un bivouac quatre étoiles, à l’abri
du vent, avec 500 m de vide de chaque côté, wahouuu !

Tout va bien, on a la forme.

On a eu un jour de contretemps, la tente avait glissé derrière un bloc,
on l’a pas vue, on a cru qu’elle était perdue, du coup on est redescendu
en chercher une autre.

Finalement on l’a retrouvée….

Mais tant mieux :
Ce contretemps, montée descente, nous a permis aujourd’hui de monter
très vite jusqu’ici !
Demain on encape vers l’Annapurna South, qui est à 7200 m.

On va y aller mollo, tranquille.
On te rappellera au fur et à mesure qu’on monte,
juste avant et au sommet…
…si jamais on y arrive !

Bon, ca a pas l’air très très compliqué, mais on sait jamais…

Ciao !

Nouvelles du Népal – Acclimatation – Alpinisme : Guides 06

Nouvelles du Népal : Acclimatation

Yannick Graziani a joint par téléphone aujourd’hui François Carrel.

Lundi 27 septembre, 14h15 heures népalaise : appel de Yannick.

Salut,
Tout va super bien.
On vient d’arriver, il y a une heure, au pied du pilier Bonington, un petit col à 6100 m.
Hier on a dormi à 5600 m, avant hier à 5000.

La face n’a pas l’air si expo que çà, il n’y a pas grand chose qui tombe : les séracs sont plus rares et isolés que nous le pensions.
Mais elle semble bien blanche, elle a été bien plâtrée par la mousson.

Cela dit, elle est couverte tous les après-midi, donc on verra mieux demain matin ce qu’il en est.
A force de la voir, ca y est, on s’habitue, elle commence à faire moins peur que sur les photos…

Stéphane intervient en second plan, inaudible :

Stéphane, lui, il dit que bof !

– C’est plus raide que le Nuptse ?

Stéphane pense que la Beghin-Lafaille, c’est pas plus raide que le Nuptse.

La Bonington, c’est un peu un éperon, un cheminement moins raide et exposé…

Mais il y a quand même de mégas champignon de neige sur cette voie.

– Vous voyez toute la face jusqu’au sommet ?

– Non, on voit jusqu’au bouclier rocheux.

– C’est quoi votre programme ?

– Là, on va se reposer.
  On ne va dormir qu’une nuit ici, puis on redescend demain.
  On n’a plus qu’une bouteille de gaz, et puis c’est pas la peine de trop s’user.
  Pour arriver ici, c’est compliqué, on a bien donné : on a remonté des éperons rocheux, traversé des couloirs de neige…
  Mais ici, c’est super beau !

  A plus !

Cervin, Arête du Lion – Alpinisme : Guides 06

Cervin, Arête du Lion

Les 16 et 17 août, nous choisissons de gravir le Cervin du côté italien.

Départ à 5h du matin de NICE pour CERVINIA.
Le chemin vers le refuge Carrel n’est pas compliqué.
Après un amical salut au bureau des guides local, nous embarquons dans le téléphérique de Plan Maison (1er Tronçon).

En traversant quasiment à flanc de montagne (évitant 500m de dénivelée…), on aboutit au niveau du refuge en reconstruction du Duc des Abruzzes, départ de l’itinéraire.

On grimpe alors vers le col du lion.
Un ébouli vraiment pourri conduit au col et à l’escalade sous le refuge.

Chauffe des bras sur le tronçon de corde le plus raide de la voie avant le refuge!

Le lendemain, départ à 4h dans la nuit avec une première amarre qui réveille.

J’ai pris soin de repérer l’itinéraire environ 1h plus haut que la cabane Carrel, la veille quand il faisait encore jour!
Sage précaution pour ne pas errer…
Tout est sec, aucun besoin des crampons pour arriver au sommet italien.
Nous les remettrons pour aller sur la cime suisse.

Donc, nous enchainons le mauvais pas puis les chaînes (ex cordes) Tyndall qui conduisent à l’arête puis au pic du même nom.
Ensuite, après l’enjambée, on prend pied sur le bastion terminal équipé : Nous voilà à la croix italienne.

A droite le Valtournenche, à gauche Zermatt!

De nombreux guides sont là, avec beaucoup de sympathie au sommet.
Il est 8h20. 1h au sommet, puis nous mettrons 4h pour redescendre à la cabane Carrel.

Avec quelques pauses, il sera 18h30 en arrivant à Breuil Cervinia par le fameux sentier n°13. Long… Long…

Merci à cette belle montagne de nous avoir accueillis.

A bientôt

Did

Escalade rocheuse en Oisans – Alpinisme : Guides 06

Escalade rocheuse en Oisans

Sara, Hugo, Patrick et moi sommes partis faire une boucle d’escalade rocheuse au départ de la Bérarde du 3 au 7 août.

Le programme étant le suivant :
Montée au Chatelleret pour ensuite grimper le pilier chèze à la tête sud du Replat le deuxieme jour, puis redescente par le glacier de la Selle et nuit au Refuge de la Selle.

Le troisième jour, l’arête Nord de la pointe d’Amont permet de rejoindre le refuge du Soreiller où il y a de nombreuses possibilités d’escalade avec notamment la Dibona et le Rouget.

Le deuxième jour, donc nous attaquons après deux heures de marche la tête sud du replat par le pilier Chèze.
C’est une très belle escalade de 200 mètres sur un rocher excellent.
La majorité des relais sont en place et les passages les plus difficiles sont protégés par des pitons.
Un jeu de friends reste néanmoins très utile.

La tête sud du Replat et le pilier Chèze qui se détache au milieu de la face dans ce rocher rouge orangé.

Lire la suite

Voie « Granit » à la Cime de Tavels – Mercantour – Alpinisme : Guides 06

Voie « Granit » à la Cime de Tavels, Mercantour

Ce 5 août 2009, Escalade dans le Mercantour.
J’ai fait connaissance avec Serge qui avait pris contact pour grimper la voie « Granit » à la cime de Tavels.

9 longueurs très belles, jusqu’à 6a, qui demandent un peu de concentration sur un caillou toujours bon.
Toutes les longueurs en 6 sont vraiment agréables, en requérant un soupçon d’engagement car il n’est pas toujours aisé de rajouter des points.

Partis à 6h00 d’Isola 2000, nous nous sommes fait plaisir en marchant au frais.
Le retour sous la chaleur de midi fut davantage éprouvant.

Serge se révèle être un bon grimpeur, notre progression est sans encombre jusqu’au sommet où tout de même le soleil nous accueille avec plaisir.
L’avant dernière longueur à l’attaque de la tour est vraiment super.

Nous rejoignons col Mercière ensuite par des alpages caillouteux.
Excellente journée de grimpe.
Serge et moi nous reverrons sûrement.

Cette voie, actuellement d’accès quasiment sec sans névé, est à conseiller.

Granit, face ouest de la Cime de Tavels : L1 et L2 : 6a***, L3:5+, L4 : 4, L5:6a, L6 et L7 : 3 et 2, L8: 6a***, L9 : 5***
A bientôt

Did

Face Nord des Grandes Jorasses, Eperon Walker – Alpinisme : Guides 06

Face Nord des Grandes Jorasses – Eperon Walker

Du 31 juillet au 1er août, avec Yannick, nous avons gravi l’éperon Walker , dans le massif du mont Blanc en face N des Grandes Jorasses,en partant de Nice, en deux jours.

Départ vendredi de Nice à 3h30 et attaque le même jour à 14h suivie par la Gardienne de Leschaux, très sympathique.
Nous rattrapons rapidement 3 Coréens au niveau du dièdre Rébuffat.
Nous apprendrons deux jours plus tard malheureusement qu’ils auront un accident où l’un d’eux perdra la vie.
Cela nous rendra très tristes.

Après le dièdre Rébuffat (cela grimpe un peu…) nous progressons dans un rocher sablonneux et très brisé jusqu’au dièdre de 75m.
3 longueurs superbes puis longueurs de mixte très verglacé avant de faire notre pause, à côté du pendule.
Le bivouac est un peu humide dans le brouillard : ambiance!

Yannick dors bien et c’est vexant : à côté de lui, je compte les heures sans avoir froid, plongé dans mes pensées.

Le lendemain, levés à 4h30, nous pendulons, remontons vers les dalles noires et dalles grises où le rocher est meilleur.
Yannick grimpe bien, nous alternons ce deuxième jour, jusqu’au sommet de l’éperon sous le névé triangulaire.

Là, gros souliers et crampons reprennent leur droit.
Le névé est en partie en glace avec tout de même des marches en haut.
Les cheminées rouges sont glacées.

La traversée oblique en V sur la dalle en crampons est bien épique.
Puis traversée horizontale au soleil, le moral est bon.
On voit un instant le refuge.
Nous terminons tranquillement dans des roches brisées prises dans la glace jusqu’au sommet, complètement noyé dans le brouillard!

Nous récupérons les bonnes traces, traversons les rochers Whymper en descendant un peu (1 petit rappel).
Puis traversée vers les rochers du Reposoir, trous monstrueux, attention…

Nous désescaladons l’arête du Reposoir pour faire trois grands rappels jusqu’au glacier quand l’obscurité s’installe, aidée par le brouillard épais.
Yannick comprend la nécessité d’avoir trouvé la trace vers le refuge après les rappels avant la nuit. ouf…

Descente vers le refuge Boccalatte sur le glacier surfondu : je traverse un pont de neige sur la trace!
Pas de mal. Nous sommes rendus au refuge vers 23h où le gardien nous accueille avec un super plat de pâte maison.
Nous sommes ses seuls hôtes.
La météo est prévue mauvaise le lendemain.
Nous décollons à 6h vers La Palud.
Le stop fonctionne bien et à 10h, nous sommes à Chamonix, transportés en S3 par des randonneurs valdôtains forts sympathiques.

La rentrée sur Nice fut agréable, paisible, en grand décalage avec ce qu’ont du vivre nos amis de circonstance Coréens.
Nous aurons une pensée pour eux et leur famille.
Cette ascension fut l’occasion d’un partage intense avec Yannick et certainement la naissance d’une longue amitié.

Bien que techniquement non extrême, la course requiert une grande attention et de la délicatesse dans certains passages d’escalade verglacés ou techniques.

Did

Eperon Nord de la pointe Walker, 1200m, ED-, 1ère 4 août 1938 (Cassin, Esposito, Tizzoni)

Tour des Ailefroides – Alpinisme : Guides 06

Tour des Ailefroides

26 juillet 2009 – Retour de course depuis le massif des Ecrins : En cordée à trois, nous avons réalisé avec Krystina et Céline le tour des Ailefroides.

J1 : départ 05h30.

Montée au refuge du Sélé et visite du cirque sud sous Sialouze, le Pic sans nom et le Coup de Sabre histoire de se faire les jambes.
Nous croisons Marcel Molinatti du bureau des guides de Vallouise, qui redescendait de l’Ailefroide occidentale en pleine forme avec un client.
Excellent accueil au refuge du Sélé par Raoult.

J2 : départ 04h15.

Col du Sélé, descente vers la Pilatte et remontée directe au refuge de Temple Ecrins.
Longue étape courageusement gérée!
La descente versant Pilatte du col du Sélé n’est pas anodine et demande de la vigilance sur un rocher entièrement givré.
Grand beau temps avec beaucoup de vent froid.

Les Bans sont splendides (le couloir nord commence à être sec et la rimaye très pénible a priori!) et le glacier en bonne condition.
Temple Ecrins est un merveilleux refuge et son accueil est à la hauteur des paysages qu’il offre.
Parfait,… j’y reviendrai bientôt.

Lire la suite

Ecole d’escalade Isola 2000 – Escalade : Guides 06

Ecole d’escalade Isola 2000

Lundi 6, Lundi 13 et Mardi 14 juillet, et à venir les lundi et mardi de juillet et d’août :
Guides 06 assure les journées découverte et perfectionnement à l’escalade en partenariat avec l’Office de Tourisme d’Isola 2000.

Des belles journées pour l’initiation sur le rocher du Belvédère.

Sortie facile en 4

Apprendre à assurer!

Did

Couloir Nord de Barre Noire et traversée de la Barre des Ecrins – Alpinisme : Guides 06

Couloir nord de Barre Noire et traversée de la Barre des Ecrins

Première semaine de juillet!
Nous voici de nouveau avec Marie-Hélène cette année dans les Ecrins :

Départ 1h du matin du refuge du Glacier Blanc en direction du couloir nord de Barre Noire.
Très bonnes conditions : nous faisons des marches jusqu’en haut.

Pour rejoindre l’arête de la barre des Ecrins, c’est davantage le cache-misère.
Une fine couche de neige parfois bonne à cramponner sous la glace immédiatement sous jacente.

2 longueurs un peu mixtes nous conduisent jusqu’à l’arête où il y a foule au sommet!
Vraiment une très belle journée avec Marie Hélène bien préparée et endurante.

La Voie Normale du Dôme des Ecrins est dangereuse avec des séracs qui menacent au dessus de la trace dans le bas au centre de la pente (trace actuelle, la meilleure) et à droite en montant (trace classique).

Bonne course!

bye Did

Pelvoux : Solitaire dans le versant Nord-West de la pointe Durand – Alpinisme : Guides 06

Pelvoux : Solitaire dans le versant Nord-West de la pointe Durand

Le 24 mai 2009, profitant d’être à Ailefroide pour 3 jours, je souhaitais réaliser en solitaire la pente centrale Nord à la pointe Durand du Pelvoux.
L’isotherme était annoncée très haute autour de 4000m.
Départ à 2h30 du pré de Madame Carle.

L’enneigement est excellent pour la saison et permet de traverser depuis la moraine qui conduit au couloir des Avalanches jusqu’ à la partie supérieure du glacier noir sans problème.
Toutefois, le regel reste absent à cette altitude.
En continuant la progression, de très grosses avalanches de fonte ont coulé en aval du versant NW : les rimayes sont bien bouchées, pour moi c’est parfait!

Mais à 3400m d’altitude, vraiment peu de regel…
Les faces Nord aux alentours sont assez platrées encore.

Dans l’angle supérieur gauche du glacier (E) à l’attaque, l’eau coule.
Je décide de partir légèrement à gauche pour passer le premier bouclier rocheux.
Toujours pas de regel .

J’opte alors pour la réalisation d’une goulotte à gauche de la goulotte Bourgogne, probablement l’itinéraire 592.3 décrit dans le Labande ou légèrement à droite.

Lire la suite

Ecrins – Le Grand Parcours du CAF – Alpinisme : Guides 06

Ecrins « Le Grand Parcours » du CAF

Les 22 et 23 mai 2009, la fédération des CAF organisait au Pré de Madame Carle la 4ème édition du Grand Parcours : un itinéraire en moyenne montagne entre névés, blocs de granit et chemins de montagne afin de sensibiliser les participants sur différentes techniques d’alpinisme.

Encordement, rappel, cramponnage, assurances en neige et glace, assurance en mouvement.
Ce fut aussi un moment convivial de rencontre entre les guides qui encadraient et des alpinistes amateurs de toute la France qui avaient fait le déplacement pour admirer la beauté des Ecrins au sortir d’une saison bien enneigée!

Did

Ski de randonnée à la cime ouest de Fenestre – Ski de randonnée : Guides 06

Ski de randonnée à la cime ouest de Fenestre

Vendredi 1er mai, Estelle, Martin, François et moi sommes allés faire la cime ouest de Fenestre en ski de randonnée.
C’était une journée très ensoleillée.
Nous sommes descendus vers 11h 30,la neige était encore dure dans la partie haute puis c’est très rapidement ramollie en descendant.

Lire la suite

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com