Formation Rando très Alpine

Formation très Alpine 2021

Dans l’idée de toujours plus partager nos connaissances, nous ouvrons les inscriptions pour cette nouveauté présentée le texte ci-après.

Objectifs et contenus :

Durée : 5 jours avec la neige / 3 jours sans neige (à partir de janvier environ une sortie ou un week-end par mois)
Nombre de participants par journée : 8 personnes, encadrés par 1 Guide de Haute Montagne et 1 Accompagnateur en Montagne.
Niveau requis : être capable de soutenir 8 heures d’effort et ne pas présenter de phobie aigüe du vide.

Qu’est-ce que la randonnée très alpine ?

  • Randonnée dont l’objectif est d’atteindre un sommet avec des degrés d’aventure, d’escarpements et de techniques plus ou moins importants. Activité hybride entre la randonnée et l’alpinisme.
  • Parcours hors des sentiers battus qui comportent des incertitudes et une volonté de s’y confronter (notion d’engagement) : passages où la chute est interdite (pentes d’herbe, escarpements rocheux, terrains délités, pierriers instables, vires suspendues, arêtes effilées, névés, petits couloirs enneigés).
  • Utilisation des mains dans certains cas (I, II, plus rarement IIIème degré d’escalade).
  • Itinéraires où l’emploi d’un minimum de matériel peut être nécessaire, typiquement : la corde de randonnée, piolet et crampons de randonnée. >Le pourcentage de ces terrains dans la totalité de l’itinéraire est minime.

Objectif : transmettre les savoir-faire du montagnard

Permettre à des pratiquants, aussi bien issus de la randonnée classique que du trail, d’aller un peu plus loin dans leur approche de la montagne.

Analyser et formaliser : 1/ les notions de déplacement et de gestion des risques en terrain escarpé et/ou enneigé. 2/ les prises de décision, puis s’adapter ou renoncer.

Gagner en autonomie jusqu’à éventuellement atteindre la capacité d’emmener d’autres personnes.

(Nous identifions 3 étapes : arriver à suivre une personne expérimentée, se gérer soi-même, gérer une ou d’autres personnes)

Partager des émotions et des sensations intenses dans des endroits magiques

Contenus de la formation :

  • Préparation itinéraire (éléments de cartographie) / conditions météo et terrain / plan B
  • Matériel classique du randonneur et son utilisation
  • Lecture fine du terrain et son exploitation
  • Enjeux (mesurer la dangerosité), rapport à la chute
  • Communication entre les membres du groupe, et consignes (leadership)
  • Rythme de progression
  • Développer les habiletés en terrains variés
  • Utilisation de la corde, crampons, piolet
  • Déplacement en terrains enneigés/ DVA/ manteau neigeux, avalanches
  • Aspects culturels et naturalistes

Exemples de programme :

Jour 1 : fondamentaux : St Jeannet-les ressauts par la voie rouge

Jour 2/3 : fondamentaux neige : DVA, manteau neigeux, avalanches, sécurité en déplacement. Randonnée alpine en terrain enneigé : cayre Archas/ Caire Nègre du Mercantour/ Rogue/ Mounier

Jour 4/5 : randonnée alpine en terrain sec : cime du Lombard / Pélago / Belletz / cayre Agnel / cime de Baissette / tête des Tablasses / Neiglier / avec nuit au Boréon

Tarifs :

  • Formule 3 jours (sans neige) : 290 € (transport, hébergement éventuel, frais guides, nourriture non compris)
  • Formule 5 jours: 490 € (transport, hébergement éventuel, frais guides, nourriture non compris)

Pour tout renseignement ou pour s’inscrire : 06 30 92 44 72 ou contact@guides06.com

Notre philosophie de la prise de risques en randonnée alpine

Chers amis pratiquants de la montagne. Ce petit texte a pour objet de vous informer, de l’exposition aux dangers et de notre vision de la prise de risques en randonnée et plus largement en montagne.

Nos activités nous soumettent à des menaces, des dangers, qui peuvent porter atteinte à notre intégrité physique et morale et qui sont notamment, les chutes de pierre, les avalanches, les séracs, les crevasses, les contraintes météorologiques (vent, froid, chaleur) et la verticalité. De surcroît, nos pratiques se déroulent dans un univers évoluant sans cesse.

Le mot risque est utilisé et défini de diverses manières, voici le sens que nous lui donnons.

La prise de risque, c’est la liberté d’action, c’est ce que nous entreprenons pour nous lancer ou pas dans une ascension, même et surtout en ayant conscience des dangers et menaces évoqués précédemment. Malgré tout, cet engagement dans le milieu naturel est dirigé vers un bénéfice. C’est à chacun d’en mesurer sa valeur. S’il n’est pas positif et tend vers 0, il faut renoncer et ne pas parcourir la montagne.

La gestion des risques, c’est la démarche qui consiste à réduire l’exposition aux dangers, en utilisant notamment des savoirs-être, des méthodes, du matériel adapté et des techniques. C’est ce que nous les guides, mettons en œuvre à chaque sortie. Cela ne signifie pas pour autant que nous parvenons à tout maîtriser, loin s’en faut.

Avec ou sans Guide, avec ou sans compagnon de route, partir en montagne, c’est donc partir à l’aventure en acceptant son lot d’incertitudes.

Pour nous les guides, c’est aussi partager une corde ou une trace en vous faisant devenir acteur du projet qui nous motive!

Les Guides06

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com