Escalade à l’Envers des Aiguilles de Chamonix

Les 15 et 16 septembre, avec Sven nous avons passé deux belles journées à l’Envers des Aiguilles de Chamonix.
Nous avons grimpé Pedro Polar sur l’Aiguille de Roc et Marchand de Sable à la Tour Rouge.

Dans Pedro Polar, un must dans le 6B :

Escalade à l'envers des Aiguilles

Nous avons de la chance avec la météo. Le vendredi est la moins belle journée mais idéal pour ne pas cuire sur la montée au refuge dans l’après midi.

De nouvelles échelles ont été équipés durant le mois de juillet pour rejoindre le refuge. Elles sont 5 minutes en amont sur la mer de glace par rapport aux anciennes :

Pedro Polar à l’Aiguille de Roc

Le premier jour nous décidons de rendre visite à Pedro Polar sur l’Aiguille de Roc, ED- 350m, ouvert par la cordée Piola/Steiner en juillet 84. Nous avons de la chance car la rimaye passe très bien en cette fin de saison, aucun problème. Le retrait glaciaire à laisser place à une confortable terrasse pour le passage des grosses/crampons aux chaussons qui peut être désagréable…

La fin de la première longueur, déjà de la belle grimpe :

La seconde longueur est un 6A pas donnée qui donne le ton. On comprend rapidement que les cotations vont être serrées. On apprendra le soir au refuge que c’est la réputation de la voie. La troisième longueur est peut être la plus belle, un 5+ digne du Yosemite :

Vu du haut :

Ensuite place à la longueur la plus difficile. Un 6b dans une fissure fine où les micros friends son utiles :

Globalement il y a un ou 2 points par longueurs, donc un jeux et demi de friends sont les bienvenues. la fin de la cinquième longueur en 6A+ sur un système de fissure, superbe :

La deuxième longueur en 6B, avec un début en dalle et la fin sur fissures bouchées, 6 spits dans cette longueur :

A la fin de Pedro Polar,nous faisons encore 2 longueurs dans la voie Pyramide dont ce magnifique 6A :

Direction la Tour Rouge

Le lendemain, nous allons en direction de la Tour Rouge.  Non voulons grimper la première partie de Marchand de Sable, TD+ 280m. Et cette fois le changement des grosses aux chaussons et bien moins agréable… Le retrait glaciaire à laisser place à une belle dalle lisse ou nous devons tirer aux spits sur les 10 premiers mètres avant de commencer à grimper, 6A.

La seconde longueur est une superbe traversée en 5.

Dans la troisième longueur en 5C, toujours majeur :

Après un quatrième longueur en 5, encore une longueur magnifique pour le 6A de la cinquième longueur :

Après ces 5 belles longueurs nous redescendons en rappel, la journée est encore longue avec le retour au train du Montenvers et la route jusqu’à Nice !

Laisser un commentaire

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com