Alpinisme dans le Mercantour: Arête de la fenêtre au Grand Cayre de la Madone

Le dimanche 20 mai 2018, en compagnie de Catherine et Florence, nous avons eu la chance de pouvoir parcourir la très classique arête de la fenêtre (AD+, 250m) ou arête Nord-Ouest du Grand Cayre de la Madone de Fenestre (2532m). Cet itinéraire est incontournable dans le Mercantour. Nous avons grimpé dans les traces des guides Benjamin GUIGONET et Stéphane BENOIST passés par là quelques jours auparavant dans le cadre du stage de formation alpinisme 2018.

Florence concentrée et Catherine admirative du Saint-Robert (2919m) et du Gélas (3143m) sur cette portion aérienne de l’arête:

Après avoir remonté les pentes de neige nous déposant sur le fil de l’arête, nous quittons les crampons et les piolets. Florence et Catherine sont impatientes de découvrir toutes les subtilités de l’escalade avec leurs toutes nouvelles grosses chaussures:

Toutes les deux, habituées à la grimpe en chaussons, s’adaptent très bien et prennent rapidement de la hauteur par une succession de ressauts de III et de IV:

Très vite, le soleil nous rattrape. Il réchauffe l’atmosphère et nous invite à de petites pauses contemplatrices de ces belles montagnes du Mercantour:

Dans notre dos, le paysage est grandiose! Que le Mercantour est beau! Au centre, le Gélas (3143m, point culminant des Alpes-Maritimes), et à gauche le Saint-Robert (2919m) son plus fidèle satellite. L’arête qui s’ennuage à l’extrême gauche de la photo et qui mène au sommet du Saint-Robert est très jolie une course classique du massif du Mercantour:

Juste après avoir dépassé la dite « fenêtre » (trou traversant de part-en-part l’arête), Catherine et Florence franchissent avec brio le ressaut le plus difficile (V):

Après celui-ci, le sommet du Grand Cayre de la Madone de Fenestre n’est plus qu’à quelques pas. Les deux alpinistes du jour apprécient, bravo à elles:

En face de nous, notre œil est inévitablement attiré par cette rayure de neige nette et oblique, la fameuse et bien nommée diagonale du Ponset (2828m). A droite, au second plan, nous reconnaissons les arêtes dentelées de la pointe André et le Néglier (2786m):

Les nuages en cours d’évolution ne nous permettent pas de profiter très longtemps de ce beau belvédère. La descente demande encore une grande concentration et il serait mal opportun de la réaliser sous la pluie ou pire, l’orage. Finalement, chanceux, le mauvais temps ne nous rattrapera qu’au moment où nous rangerons notre matériel dans les sacs, quelques minutes après la prise de cette photos dans la combe du Ponset:

Nous avons passé un excellent moment au cœur du massif du Mercantour avec les deux copines Florence et Catherine profitant au mieux de la courte fenêtre… météo qu’il nous a été offert.

 

 

Laisser un commentaire

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com