Alpinisme dans le Mercantour : Couloir Dufranc au Malinvern

Le samedi 26 mai 2018, pour leur dernière journée d’apprentissage dans le cadre du stage de la Formation Alpinisme 2018, Vincent, Adrien et Colin ont parcouru le magnifique couloir Dufranc en face Nord-Ouest du sommet Nord du Malinvern (2931m). Cette année, les grandes quantités de neige tombées facilitent sensiblement la course. Nous évaluons les difficultés à AD- sur environ 450m.

Sur cette photo de la face Nord-Ouest du Malinvern (côté italien), nous avons reporté en rouge le tracé de notre itinéraire :

La journée commence par une superbe marche d’approche en direction du Pas du Loup. Devant nous se dessinent rapidement les deux sommets du Malinvern : le sommet Nord (2931m) à gauche de la photo (le couloir Dufranc débouche au niveau du petit col à gauche du sommet Nord) et le sommet Sud (2938m) avec son très classique éperon De Cessole qui se découpe parfaitement dans le bleu du ciel en face d’Adrien  :

Derrière nous, les premières lumières de l’aube réchauffent (entre autres) de droite à gauche le mont Giraud (2606m), la cime des Lauses (2651m) et le mont Pépoiri (2674m). Encore plongées dans la froideur matinale de l’ombre, les faces Nord-Ouest de ce qu’il est convenu d’appeler la tête de la Costasse (2704m, le vrai sommet culmine en réalité à 2710m et se situe à gauche du col) et de la cime de Tavels (2795m). C’est deux parois sont un haut lieu de l’alpinisme mixte dans le Mercantour.

Après 2h40 de marche, nous franchissons de Pas du Loup oriental (2693m), et par là même la frontière redéfinie en 1947 à la sortie de la seconde guerre mondiale. Nous plongeons donc côté italien dans un étroit couloir d’une centaine de mètres avant de longer le versant Nord-Ouest du Malinvern :

Vincent, qui ne semble pas mécontent, en a quasiment terminé avec l’approche. L’attaque du couloir se situe juste derrière lui, à droite de la petite pyramide rocheuse avec la belle tâche de lichen jaune :

Après s’être équipés et encordés, c’est parti ! Dans la partie basse du couloir, la pente modérée nous permet de progresser rapidement “aux anneaux”. Dans ce cas, la sécurité de la cordée repose entièrement sur deux capacités du leader : être capable de retenir un déséquilibre de son second et… être capable de ne pas tomber bien sûr :

La cordée de Vincent et Colin profite des belles marches réalisées par Adrien qui les précède :

Un peu plus haut la pente se redresse légèrement. Nous décidons de changer de mode de progression. C’est au tour de Colin de mener. Pour qu’il puisse d’exercer, il progressera en corde tendue à 40m en posant régulièrement des protections (au moins deux) entre lui et ses seconds :

Sur les rives du couloir le rocher est compact. Les fissures où bien se protéger ne sont pas si fréquentes. Il faut ouvrir l’œil pour ne pas les rater. Colin a trouver la solution, il s’est doté d’une paire d’yeux derrière la tête :

Il apprendra aussi à utiliser deux bloqueurs mécaniques. Ceux-ci permettent de laisser filer la corde vers le haut pour permettre à Colin d’avancer et, en même temps, de bloquer la corde si celle-ci venait à tirer vers le bas. Dans le cas d’une chute du second de cordée par exemple, la charge étant reprise par le bloqueur, le premier ne subirait pas la traction de la corde. Colin a ainsi pu manipuler le “Duck” de Kong :

Et aussi le “Tibloc” de Petzl :

Colin, bien protégé, continue d’avancer sereinement :

Au sommet du couloir, nous retrouvons le soleil. Adrien souffle un peu et prend la pause :

La pause est de courte durée car il faut encore parcourir la belle petite arête qui va nous conduire d’abord au sommet Nord  puis au sommet Sud du Malinvern. Elle commence par un court passage d’escalade. Il n’est pas très difficile mais il demande de l’attention car la qualité du rocher n’est pas franchement au rendez-vous. Julien a repris la tête. Il s’applique et il se régale :

La suite alterne entre sections neigeuses et petits ressauts rocheux.

Sous le sommet Nord, nous devons ranger nous piolets et franchir un dernier beau ressaut en III. Vincent le grimpe très rapidement avant d’assurer son second :

Cette courte mais ludique escalade, nous dépose enfin sur le sommet Nord du Malinvern. Adrien anticipe et observe déjà la suite, une superbe arête de neige dont le fil nous conduira au sommet Sud :

Le sommet Sud du Malinvern :

Colin et Vincent sur cette belle arête entre France et Italie, avec derrière eux le sommet Nord que nous venons de fouler :

 

Avec ce soleil et cette chaleur, nous ne trainons pas au sommet. La descente est encore très enneigée et potentiellement piégeuse. Heureusement, l’équipe est très efficace ce qui lui permet de rejoindre rapidement la fin des difficultés :

Un grand bravo à Adrien, Colin et Vincent pour cette belle course rondement menée, dans la joie et la bonne humeur qui plus est !

 

 

 

 

 

 

Leave a Comment

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com