Alpinisme mixte dans le Mercantour, la face nord directe du Neiglier – Alpinisme : Guides 06

Alpinisme mixte dans le Mercantour, la face nord directe du Neiglier

Dimanche 11 décembre 2011, dans le cadre du Groupe Espoir des Alpes-Maritimes
du CAF (FFCAM) nous avons profité de la route ouverte pour aller grimper en mixte
dans le secteur de la Madone de Fenestre en haute Vésubie.

Nicolas, Hugo, Elsa, Jean-Baptiste et Guillaume ont fait l’arête de la Fenêtre en crampons et piolets au Grand Cayre de la Madone 2532m.
De notre côté avec Florence, William, Lionel, Antoine et Robin nous avons gravi la goulotte directe en
face nord du Neiglier 2786m que j’avais ouverte avec Christian Catelan en 1989.

Florence en action, on se croirait presque dans la face nord des Droites :

La face nord du Neiglier et le tracé de la face nord directe ou Benoist-Catelan.

C’est une TD de 300m, une centaine de mètres en glace-mixte 3, puis une grande longueur en M4+, suivit
d’une autre en M5, et une centaine de mètres en couloir plus classique entre 50 et 60°.

Le rocher est souvent très compact sur le côté, un encordement à 60 mètres est le bienvenu, il faut
quelques pitons, un jeu de camalots jusqu’au N°3, comme souvent dans le Mercantour les broches à glace sont facultatives :

Le beau temps dure, les traces pour aller au pieds des faces commencent à être bonnes!

L’imposante face nord du Neiglier, 300 mètres.
Depuis mon ascension la semaine dernière de la Berhault-stakano en face nord du Ponset,
j’ai l’impression que le vent a légèrement dégradé les conditions de grimpe.

Antoine et Robin se préparent. La ligne est au centre de la photo mais cachée.
Ce jour-là une cordée nous précède, nous serons 8 à faire la voie, une affluence encore inégalée!!

Florence, Lionel, Robin et Antoine au départ de la voie :

Sur cette photo on voit bien la ligne :

William dans le mixte au départ M3 :

Le mixte du début de la paroi :

Le Guide en second :

L’ambiance est très rapidement digne de celle qu’on rencontre dans les grandes faces nord des Alpes :

Concentrés sur notre sujet on s’intéresse peu au paysage!!
Deux sommets de plus de 3000 mètres du Mercantour, à gauche la Malédie 3059m et à droite le Clapier 3045 mètres :

Le premier passage raide, dans la 1ère longueur dure.
On s’assure dans le rocher, le passage en M4+ de cette longueur est plus haut :

Les relais sont confortables :

Le rocher est très compact et c’est souvent très compliqué de s’assurer!
En revanche la goulotte est magnifique :

A la sortie du 1er passage dur Florence ancre ses piolets dans cette neige dure peu propices aux broches à glace :

La seconde longueur dure se déroule dans une goulotte très encaissée :

Le passage dur en M5 après le passage de la 1ère cordée :

Il faut faire un peu de dry-tooling :

Après mon passage les bouchons de neige ont encore diminué!

Florence concentrée dans le passage dur :

Une réglette salvatrice permet un crochetage de piolet dans le rocher :

Même dans la difficulté, Florence garde le sourire!

William a la joie de bien planter ses piolets dans de la bonne neige dure!
Juste après les bouchons de neige et le passage en dry c’est bien appréciable :

La fin de la voie remonte un système de couloirs de 50 à 65° :

Le tout dans une superbe ambiance de montagne :

William a trouvé un bon becquet pour nous assurer à la sortie de la face nord :

Florence retrouve le soleil, le sommet est proche!

La seconde cordée ne tarde pas à sortir également de la paroi :

C’est un super moment de bonheur de se retrouver tous les 6 au sommet après l’ascension de cette superbe goulotte :

Un bouquetin est même venu nous saluer!
Il faut dire que la vue est belle et que le loup peut toujours s’accrocher pour venir le croquer!

Très belle vue sur le Gélas 3143m, la Malédie et le Clapier, avec ce drôle de halo qu’on appelle
un spectre de Brocken :

Les brumes se dissipent pour nous permettre de jeter un coup d’oeil au Grand Capelet 2935m :

En hiver la descente du Neiglier est essentiellement en neige :

Des pentes soutenues à 40° permettent de réviser les techniques fondamentales
de l’assurage en neige…….qui pour l’essentiel se résument à ce maître mot : ne pas tomber!

Le retour par la baisse des 5 lacs…

…offre une belle balade avec un joli morceau dans la neige :

 

Il reste 3 commentaires Aller aux commentaires

  1. Viking /

    Belle ambiance. Quelle affluence au Neiglier!

  2. TotoXe /

    Rah… Lovely !

  3. Christian CATELAND /

    Quand j’ai ouvert cette voie avec Stephane je ne pensais pas que cela pouvez interrésser grand monde !
    ne pas oublier que nous avons utilisé quelques pitons , un bout de corde de 45m , un piolet chacun (pour moi un « chacal » et pour stephane je pense un modèle du type Laprade -Demaison !)
    Merci pour les photos.Il reste d’autres itinéraires à redécouvrir (ou à reredécouvrir) . Le plus audacieux et le plus difficile est sans doute celui ouvert avec Remi
    Corfini dans la partie gauche du versant Ouest du Grd Cappelet . Il faut un jour que je mette en ligne les topos que j’ai fait à l’époque!
    Amicalement
    Christian

Laisser un commentaire

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com