Calanques, Plateau de Castelvieil : voie du Toit Branlant

Dimanche 20 mai 2018, avec Ewa et Valérie nous sommes allés grimper dans les Calanques au Plateau de Castelvieil. La veille nous avons grimpé au Cap Canaille.
Ce jour nous avons parcouru le Toit Branlant, 165 mètres, 6a maximum. Voie peu équipée, prévoir friends et coinceurs…

Ouverte en 1969 par Bruno Dineur et François Guillot, comme toutes les voies Guillot…ça grimpe!
Ah j’oubliais, l’accès par les acrobatiques rappels de la Traversée Sans Retour, puis 2 longueurs au-dessus de l’eau constituent un ensemble émoustillant!

Ewa dans la 3ème longueur, 5c :

Du parking de la Gardiole la mer est loin et on ne soupçonne pas les falaises au-dessus de l’eau :

Pour rejoindre le Plateau de Castelvieil il faut déjà marcher jusqu’à la Calanque d’En Vau :

Ensuite monter à droite, rapidement la vue sur la Calanque d’En Vau devient superbe :

On passe au caractéristique Trou du Canon :

La vue sur les Calanques est géniale :

Sur la droite les parois de la Calanque de l’Oule :

Après avoir rejoint le Plateau de Castelvieil par une courte cheminée glissante et mal commode pour le niveau annoncé…
Nous prenons les rappels vertigineux de la Traversée Sans Retour :

L’éboulement de 2002 complique le début de la Traversée Sans Retour, les rappels sont devenus inconfortables :

De loin en loin il faut penduler pour atteindre des points qui évitent de finir à l’eau :

Une fois sur la vire au-dessus de l’eau on passe au pied du Bidule, une des voies les plus marquantes des Calanques, ouverte par François Guillot bien sûr!

Nous ne sommes toujours pas au départ de notre voie…
Après les rappels, c’est parti pour 70 mètres de traversée horizontale au-dessus des flots. D’abord une première longueur en 4b, puis une longueur annoncée 5c sur pitons rouillés qui vaut son 6a et nous voilà enfin à R0, départ du Toit Branlant.
Quelle aventure!

Les premières longueurs suivent une ligne de fissures-cheminées en 5b – 5c offrant un aperçu de la géologie des Calanques. Original et pas désagréable pour ce style :

A la fin de la seconde longueur l’escalade devient définitivement extérieure et magnifique :

3ème longueur, un raide 5c :

Du relais la vue est géniale, tout au bout du monde on se sent tout petit :

4ème longueur, superbe 6a super raide :

Sous nos pieds l’activité est frénétique, bateaux, kayaks, tout y passe :

Valérie vue du dessus dans le 6a :

5ème longueur, joli finish plutôt 5c que 5a :

Notre journée a été bien remplie. Tient c’est sans rapport mais la Calanque d’En Vau s’est également bien remplie…:

e

Encore une journée merveilleuse!

Leave a Comment

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com