Escalade au Corno Stella – Alpinisme : Guides06

Escalade au Corno Stella 

Avec Jean Claude, fin Aout nous avons passé deux jours au refuge Bozano (sans doute l’un des meilleurs des Alpes!) pour grimper au Corno Stella.

Le premier jour nous avons grimpé Regalami un soriso dans la première partie, puis nous avons enchaîné par la Carlo Rossano dans la partie supérieur. Cette combinaison permet un enchaînement homogène dans le 6A sur près de 400 mètres.
Le second jour nous avons profité d’une belle journée ensoleillé pour grimper Rambo dans la première partie puis Barone Rampante dans la seconde partie, un enchaînement plus exigeant et homogène autour du 6A/B. 

Jean Claude dans la dalle pas évidente de la troisième longueur, un vrai 6A+!

Le premier jour, un fort vent nous oblige à choisir une voie assez déroulante pour ne pas trop subir le froid. Dans cette optique, Regalami un Soriso et la Carlo Rossano supérieur est idéal car l’escalade se déroule sur des bonnes prises franches.

Jean Claude dans la première longueur de la journée en 5C/6A: 

Dans la longueur la plus exigeante de la première partie, un beau 6A+ sur le fil d’un pilier: 

Un guide de haute montagne de Saas Fee et sa cliente nous suivent dans la partie inférieur. Dans la partie supérieur, ils ont grimpé la De Cessole, voie historique et magnifique du Corno. 

La partie supérieur de la Carlo Rossano se déroule sur un rocher exceptionnel avec des difficultés homogènes autour du 6A, Jean Claude profite de se beau rocher: 

Comme pour toute les voies du Corno Stella, il faut franchir la veine de quartz: 

Le lendemain, le temps est beau et le vent s’est affaibli, nous choisissons une voie plus soutenue. Nous grimpons Rambo dans le socle puis Barone Rampante dans la partie supérieur, pour un ensemble homogène en 6A+/6B dans un style assez éxigeant.

La troisième longueur de Rambo, un 6A+ où les prises franches sont rares:

La quatrième longueur en 6A, toujours du très beau caillou:

Après cette première partie déjà exigeante, nous enchaînons par Barone Rampante, très belle voie.

Dans la première longueur en 6A de la partie supérieur. Comme pour Rambo, le 6A/B n’est pas donné pour cette voie des années 80:

La saxifrage, fleure endémique et emblématique du Mercantour. Cette  année a été particulièrement prolofique pour la floraison de la saxifrage qui ne fleuri que très rarement:

Une dernière longueur en 6A+ pour clôturer ces deux belles journées de grimpe:

 

Laisser un commentaire

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com