Escalade au Cap Canaille ouvreur de bouse

Jeudi 16 novembre 2017, avec Monique nous sommes allés grimper au Cap Canaille, site incontournable de la planète grimpe!

Nous avons parcouru la très classique voie : « ouvreur de bouse » 90 mètres 6a maximum. Ouverte en 1996 sur scellements par Frédéric Neulet.

Ici ça monte, ça descend, chacun choisit son moyen…

Pourtant dans ce pays de Provence on ne s’attend pas à un relief aussi marqué.
Même si au loin on aperçoit le Pic de Bartagne, là sur ces paisibles plateaux on est loin d’imaginer ce qui nous attend… :

Ça a dû lui faire drôle au premier homme qui s’est approché de cet à-pic!

Parce que du bord, et bien la mer on la voit plutôt bien.
En revanche pour contourner l’obstacle il faudra faire un beau détour :

Enfin de nos jours on trouve, ceux qui descendent pour grimper, comme nous en fait :

Ceux qui sautent en Base jump (acronyme américain de Building, Antenna, Spans, Earth), là, la première vient d’ouvrir son parachute :

La course d’élan et hop, le pied d’appel là où les broussailles sont aplaties et hop, pour de bon c’est parti :

Voilà le travail!
Le second je ne l’ai pas raté :

Il y a aussi les badauds qui s’approchent parfois bien près…

Nous avons accéder par les 2 rappels vertigineux d’ouvreur de bouse :

Nous voilà au pied de ce mur au grès rouge si travaillé.
La voie passe au soleil vers 13h :

Première longueur, un passage en 6a bien bien physique :

Même dans les périodes creuses toute la journée la paroi voit défiler son lot d’assaillants :

Evidemment ici la vue sur la mer est tout simplement incroyable!

Nous avons évité le pilier en 6a+ par une jolie cheminée facile en 4c :

Le rocher hyper sculpté rappelle la Jordanie :

La vue elle est unique :

Sur notre gauche la voie Bourreur de rousse a aussi l’air superbe :

Monique sur la vire à la sortie de la cheminée.
On ne se lasse pas du spectacle :

3ème longueur le superbe mur à strates en 5c :

Une cordée tardive descend en rappels plein gaz :

Monique dans le magnifique mur à strates :

Les relais sont confortables, et la vue imprenable :

La sortie de Bourreur de rousse en 6a paraît bien raide et compacte :

Notre dernière longueur en vrai 5c :

Les prises sont bonnes mais c’est franchement spectaculaire :

Un dernier coup d’œil aux Calanques, au centre la Grande Candelle 465 mètres :

Puis à la cordée qui termine Bourreur de rousse :

Quelle journée merveilleuse.
A bientôt Canaille!

Laisser un commentaire

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com