Escalade dans les Calanques

Avec Mattias, les 7 et 8 Décembre derniers, après avoir hésité entre ski et escalade, nous sommes allés grimper dans les Calanques de Marseille. L’hiver est la saison idéale pour y grimper. On ne se lassera jamais de l’escalade dans un tel cadre, face à la Méditerranée et au-dessus de l’eau.

Le premier jour, nous avons grimpé l’Arête de la Cordée sur le Rocher Saint Michel. Cette arête aérienne sépare les versant ouest et sud du Rocher. L’idéal est de la parcourir avec les lumières de fin de journée. En effet le soleil se couche pile dans l’axe.

Depuis Callelongue, en 40 min, on rejoint l’attaque de notre arête. Le passage de la Demi-lune est assez marquant.

Soleil couchant sur l’Arête de la Cordée, un spot idéal pour essayer de faire des belles photos…

 

Cerise sur le gâteau, au loin, des musiciens faisaient résonner un air joyeux pour agrémenter cette escalade face à la mer.

Le lendemain, nous nous dirigeons vers la calanque de l’Eissadon. Après une heure et demie de marche, on retrouve le bruit de la mer et cette lumière unique sur les parois.

Par  un petit rappel, on rejoint la sente qui nous emmène au bord de l’eau avant de grimper l’éperon ouest qui est le prolongement de l’aiguille de l’Eissadon.

C’est une escalade facile avec quelques passages courts mais assez marqués dans un niveau 5.

Un grand spectacle :

Vivement la prochaine escalade dans les Calanques!

Après sa première dans les Calanques, Mattias m’a avoué qu’il ne pensait pas évoluer, si proche de Marseille, dans un coin aussi sauvage. C’est toujours presque une surprise de se retrouver quasi seuls au monde à quelques kilomètres de cette ville bouillonnante.

Les Calanques une valeur sur pour un plan B… ou A d’ailleurs!

 

Leave a Comment

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com