Terrain d’aventure en Haute-Savoie – Escalade : Guides 06

Terrain d’aventure en Haute-Savoie

Mercredi 26 septembre 2012, toujours dans le cadre de la formation des Aspirant-Guides, pour notre seconde journée sur le terrain, après les Perrons la veille, nous sommes allés au Rocher de Leschaux.

Avec Stéphane, Frédéric et Loïsyann, nous avons remonté la terrible fissure – dièdre des Annemassiens, 180m, TD+.
Les cotations sont souvent une bonne blague, mais alors dans ce style de fissure renfougne – offwidth ça tourne au tragi-comique!

Pour les habitués du style les cotations du topo de la vallée de l’Arve sont bonnes, 5a, 5b, 5a, 6a, 5a!
Mais pour beaucoup de grimpeurs il faut monter toutes les cotations d’au moins 2 lettres!
Sans oublier qu’il faut également compléter l’équipement en place sur pitons par des friends, dont le camalot 6 (recommandé).

Tout un programme en perspective, qui ne pourra que vous laisser baba devant la classe des ouvreurs en 1963!!
Quid des chaussons et autres camalots 4, 5 et 6!?

Fred dans le passage en dalle qui permet de changer de fissure :

La bête!
Du pied, entre la ligne impressionnante et le rocher plutôt lisse je me suis bien demandé si les cotations du topo de la vallée de l’Arve n’étaient pas une blague!

On pourrait qualifier cette voie de jolie initiation à la mythique voie des Barjots dans le Verdon :

Dans notre dos la vue est très belle :

2 autres cordées du même stage se lancent dans les Collégiens :

De notre côté mon leader a pris de la hauteur :

Stéphane se lance dans l’impressionnante seconde longueur :

La 3ème longueur se transforme en véritable renfougne :

 

 

Loïsyann dans la même longueur mais vue du haut.
C’est un style d’escalade particulier :

 

C’est avec courage que Stéphane se lance dans la longueur dure.
Quelques mètres d’escalade surplombante mènent à un passage court mais délicat en cheminée offwidth :

Dans les cheminées et autres renfougnes il est conseillé de laisser pendre son sac à dos au bout d’une sangle double.
Fred, juste au-dessus du passage dur en cheminée offwidth, remonte son sac pour le remettre sur son dos avant de poursuivre dans la dalle :

Dans cette même longueur dure, en résumé il faut affronter, un premier passage surplombant qui vaut bien 6a, le passage dur en renfougne de la voie qui mérite largement son 6a, une traversée en dalle difficilement cotable en dessous de 6a et une dernière fissure pas si commode et donc également difficilement cotable en dessous de 6a!

Au final ça fait une bonne bonne bonne mais alors bonne longueur en 6a!
Fred à la fin de cette longueur :

Les 3 compères au sommet des Rochers de Leschaux, heureux d’en avoir terminé pour aujourd’hui!

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com