Formation Alpinisme 2019: Cascade de glace en Haute-Tinée

Les 09 et 10 février derniers, pour leur seconde journée du cycle de Formation Alpinisme 2019, certains stagiaires ont eu la chance de goûter aux plaisirs de l’escalade sur glace encadrés par le guide Thomas ARFI et moi. Leur dévolu s’est jeté sur la superbe cascade du verrou de Roya. Bien que située sur le territoire de la commune de Beuil, elle se trouve en réalité à quelques encablures de la station d’Auron (elle est même visible depuis les pistes pour celui qui a l’œil averti) . La photo ci-dessous en témoigne avec le sommet de Las Donnas, point culminant de la station du haut de ses 2474m.

Les belles images qui illustrent cet article sont de Marc BRULARD  (http://marcbrulard.com/). L’année dernière à l’occasion du cycle de Formation Alpinisme 2018, il a réalisé le film “Devenir alpiniste”. Cette année, Marc renouvèle l’expérience pour réaliser le second opus.

Pendant ces deux journées, les apprentis glaciéristes se sont exercés dans 7 lignes de 20 à 40m de haut oscillant entre le 3+ et le 5+:

La belle neige tombée récemment et en quantité nous a donné l’occasion d’optimiser notre échauffement en faisant la trace lors de la marche d’approche. A l’occasion d’une clairière, le joyau glacé du secteur illumine les regards de nos stagiaires que nous qualifierons de dubitatifs pour quelques-uns, mais d’émerveillés pour tous:

En traversant le vallon de la Mairis, le soleil nous nargue depuis le sommet du Mont Mounier (2817m) car il sait qu’à cette époque de l’année, il ne sera pas de la partie:

Thomas profite de la douceur de ces quelques rayons de soleil pour prendre le temps d’analyser la structure éphémère:

La cascade de glace du verrou de Roya tel que Thomas l’a observée. Les conditions sont là. « Appétissante ! » dira-t-il:

Il faut ensuite commencer à préparer le terrain en traçant les cheminements:

Et en installant les cordes:

Les objectifs de ces journées d’escalade sur glace sont multiples: identifier les risques associés à l’activité, découvrir ce support si particulier, apprivoiser le matériel, affiner sa gestuelle. L’escalade en tête nécessitant une certaine expérience préalable ne fait pas partie des priorités d’apprentissage. En revanche, les stagiaires ont pu s’exercer en moulinette sur environ 200m d’escalade cumulés le long de 7 lignes différentes. Ci-dessous sur les résurgences de la partie gauche de la cascade:

L’attitude de base du glaciériste: pieds légèrement écartés, talons vers le bas, bassin avancé, épaules basses et reculées, bras tendus. Vincent nous la démontre:

Nicolas en termine tout sourire en tournant le dos aux beaux stalactites de sortie de la bien nommée « Duel à l’épée » (M9):

En bas les assureurs sont concentrés. C’est vrai que près de 40m d’escalade en glace, c’est long !

Les températures plutôt douces nous rappellent que cette étonnante structure n’est qu’éphémère. Véronique en fait les frais en constatant que l’eau quand elle n’est plus gelée… eh bien elle mouille!

Camille, elle, abritée des surplombs a la chance de grimper au sec :

Pendant ce temps, les Guides06 du jour se restaurent (au sec tant qu’à faire…) mais n’oublient pas de rester attentifs aux évolutions de leurs stagiaires:

Nous avons pu grimper sur toute la largeur de la cascade:

Vincent s’approche du relai avec derrière lui le cigare dit « du verrou de Roya »:

Les retours tardifs sont la preuve que les journées ont bien été remplies. Heureusement, ils sont facilités par une trace maintenant devenue bonne:

Arrivés au hameau de Roya (commune de Saint-Etienne-de-Tinée), nous profitons encore quelques instants de la vue et des couleurs magnifiques sur le Mont Rougnous (2673m). Sa crête Nord-Est photographiée ci-dessous constitue un des itinéraires quelquefois emprunté pour accéder au sommet en ski de randonnée:

Vivement, la prochaine session de formation à l’escalade sur glace avec Guides06 !

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com