Gorges du Verdon Estemporanée

Le 18 mai 2017, avec Tom nous avons gravi une fissure mythique du Verdon, l’Estemporanée, 200 mètres, 6c maximum dans la paroi de l’Eycharme.

The beast, c’est la fissure large plutôt en haut à gauche de l’image.
30 mètres bien soutenus en fissure large, ça laisse des traces, je veux dire des souvenirs… :

Accès par les rappels des Caquous au Grand Eycharme.
Toujours aussi magique ces Gorges du Verdon :

En face la paroi des Cavaliers et les fenêtres des tunnel de la route rive gauche du Verdon :

1ère longueur, 6a++, magnifique et plutôt engagé.
N’ayant pas le niveau de porter un sac dans cette voie et Tom voulant profiter de l’escalade aussi nous avons hissé un sac :

Clou du spectacle l’effrayante seconde longueur se rapproche… :

 

Quel bonheur de grimper dans ces Gorges du Verdon :

Bon ben là il faut y aller…
Cette longueur peut se découper en 2 à mon avis 6b et 6c. Nous l’avons faite en une GRAAANDE et LOOONGUE longueur…

A les souvenirs, 3ème longueur, je croyais un 6b roulant…

Méfiant j’ai quand même pris de quoi me protéger…:

Une première cheminée où tout se matériel n’est pas franchement utile… :

Une section d’escalade quasiment normale :

Vient un boyau so strange en 6b (pourquoi pas…) je me demande encore comment j’ai fait pour passer! A les souvenirs…

Du jardin, vue sur les raides 2 superbes dernières longueurs, 6b costaud… puis 6a+ ça doit être ça et je devais commencer à fatiguer…!

C’est que c’est franchement raide :

Merci Tom pour cette voie toujours à la hauteur de sa réputation.
Une pensée émue pour Patrick Berhault qui l’avait gravie en solo intégral à la fin des années 70.

Laisser un commentaire

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com