Grands Charmoz pointe 3427m arête nord-ouest

Vendredi 03 août 2018, Olivier me propose de gravir l’arête nord-ouest des Grands Charmoz, pointe 3427 mètres. C’est rigolo cet itinéraire pourtant visible depuis Chamonix comme le nez au milieu de la figure, m’était totalement inconnu. Qui plus est une voie chargée d’histoire, quelle lacune!

Itinéraire ouvert par Pierre Allain et Marcel Schatz le 28 août 1950, TD+, en libre 6b maximum, un passage en 6a exposé, 900 mètres.
On connait tous Pierre Allain… Tout en haut de la voie, vivre dans sa chair le passage de la dalle exposé, amène encore une autre vision du personnage! Marcel Schatz rentrant tout juste de l’Annapurna devait également avoir pris bien repris la forme…

Notons le parcours en solitaire de Nicolas Jaeger le 04 juillet 1973!

Olivier à la sortie de la “large plaque” très exposée :

Tracé de l’arête nord-ouest des Grands Charmoz, pointe 3427m, en jaune la descente en rappels par le pilier Cordier :

Départ du refuge du Plan de l’Aiguille à 02h30. Vers 06h, un peu après le lever du jour nous sommes au col de l’Etala 2786m.
Jolie vue sur les Aiguilles de Blaitière, sud 3521m, centrale 3522m et nord ou Pointe de Chamonix 3507m :

Déjà les cheminées de l’Etala annoncées 4a en escalade libre nous ont surpris.
Alors évidemment la large fissure en 4c permettant de contourner par la droite le Doigt de l’Etala nous a paru bien difficile!

Ensuite l’itinéraire louvoie à la recherche du passage le moins difficile :

Derrière nous Petits Charmoz 2867m et Aiguille de l’M 2844m, au second plan le massif des Aiguilles Rouges :

Les 2 grandes tours monolithiques se rapprochent :

Olivier sourit, chouette encore tout ça à grimper :

Sur la gauche de la photo, l’Aiguille de la République 3305m située sur l’arête nord-est des Grands Charmoz :

Au pied des 2 tours monolithiques la voie passe versant Mer de Glace :

Le topo Mont-Blanc Granite présentant les plus belles voies du massif indique une longueur en 3c avec un pendule…, du 3 avec un pendule, on ne se souvient pas avoir jamais vu ça, qu’est ce qui nous attend!?
Le coin de bois en question :

Olivier arrive au coin de bois :

Il suffisait de faire confiance au super topo Mont-Blanc Granite!
En effet comme l’indiquait le topo, un petit pendule facile à mettre en oeuvre ne posera pas de problèmes ou comme nous une traversée en dalle en 5b normal permet de résoudre le problème sans frayeur ni manœuvre de corde improbable :

Dans le contre-jour Olivier à la brèche qui suit les 2 tours monolithiques.
Finit la rigolade, les passages en 3 étant déjà costauds, là pour la première longueur de 5b on met les chaussons…et on ne le regrette pas! Pas le genre de V où on s’ennuie…

Olivier vers la fin de cette première longueur difficile :

Dans notre dos le sommet de la seconde tour monolithique :

La suite du programme.
Une longueur de transition puis une courte fissure, splitter, c’est à dire à verrous de mains nous fait entrer dans le 6a! Whaouh le truc, bonjour tristesse aurait dit Zézette épouse x! Là on ne s’ennuie plus du tout mais alors vraiment plus.

Olivier dans la longueur suivante, 4a. Hé bien oui des fois c’est raide le 4.
Enfin l’important n’est pas là on arrive à monter et l’escalade est superbe. C’est bien le principal :

De temps à autre on profite du temps splendide et de la vue privilégiée que nous offre cet itinéraire.
Ici le secteur Chapoua avec notamment les Drus 3754m et la Verte 4122m :

Nous voici au pied du gendarmé Lancéolé, ce qui en langue française soutenue signifie : ” en forme de fer de lance”!
A l’assaut, 6a au menu, il faut passer le bombé par l’avant-dernière fissure sur la gauche de la photo :

Olivier après le gendarme Lancéolé :

L’aventure continue, nous voilà au pied du gendarme impossible.
Une cheminée facile conduit au rappel pendulaire…

Un petit coup d’œil sur les Aiguilles de Blaitière :

Voilà pourquoi le gendarme est impossible :

Il faut donc effectuer un rappel pendulaire dans un univers vertigineux :

En 1950, Pierre Allain et Marcel Schatz ne plaisantaient pas!
Rappel et grimpe en même temps, tout un programme mais Olivier arrive à me rejoindre sur la confortable vire de relais. Ouf!

Une longueur de transition en 4b quasiment normal nous amène au superbe emplacement de bivouac suspendu :

Le sommet du gendarme impossible contourné par le rappel pendulaire :

Au-dessus c’est impressionnant, le clou du spectacle est annoncé.
Le topo Mont-Blanc Granite présentant les plus belles voies du massif indique une longueur en 6a…hé bé du 6a comme ça, ça vous soigne son Homme! En résumé, selon nous, en libre 6b  :

Suit la large plaque très exposée…
J’ai pris par la dalle à droite (dans le sens de grimpe), 6a exposé très beau avec une pensée émue pour les dalles bleausardes que Pierre Allain affectionnait tant!

Olivier à la sortie de cette même longueur :

Dernière longueur, un passage raide en 5a, conduit au sommet de la Pointe 3427 mètres :

14h30, on savoure la joie d’être au sommet, on jette un œil à la traversée des Grands Charmoz et on file en rappels dans le Pilier Cordier :

Une course géniale, aventureuse à souhait!

2 thoughts on “Grands Charmoz pointe 3427m arête nord-ouest

  1. Au secours c’est trop beau !!!!!!! Je voudrais y aller aussi…^___^
    Génial cette arête si élancée et ce granit si compact : quels magnifiques sommets ces Charmoz-Grépon !!!!
    C’est chouette une course comme ça, en pur alpinisme classique, génial !

Leave a Comment

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com