Grépon : les Passes Murailles ou la saga des Blaireaux

Dans le cadre du stage été du groupe espoir alpinisme FFCAM 06, du 09 au 11 juillet 2018 avec Matthias, Nicolas et Paul nous crée un nouvel itinéraire en face Est du Grépon 3482 mètres.
L’idée était de parcourir en style traditionnel le flanc gauche de l’éperon du sommet nord du Grépon, dit autrement l’éperon du rappel de Grépon Mer de Glace.

Nous avons combiné des voies et passages existants peu à très peu parcourus et ouverts quelques longueurs.

Les Passes Murailles ou la saga des blaireaux, TD+ 900 mètres, 6b maximum entièrement à protéger sur friends et coinceurs.
En démarrant par la Tour Rouge, au total jusqu’à la Vierge du Grépon, 52 longueurs dont 5 rappels.

Nicolas dans l’avant dernière longueur sous le sommet nord du Grépon :

En rouge Grépon Mer de Glace.
En jaune les Passes Murailles ou la saga des blaireaux.

Sur la Tour Rouge nous sommes montés en partie par la voie Chloé, puis nous avons traversé les différents sommets de la Tour Rouge.
Ensuite nous avons grimpé le flanc gauche de l’éperon puis la facette sommitale du sommet nord du Grépon.

A noter que l’itinéraire 334 (p 244) du Guide Vallot tome II mentionne de façon évasive plusieurs voies et variantes plutôt sur le flanc droit de cet éperon.

Jour 0, tout le groupe se retrouve sur la parking du Montenvers pour constituer les cordées.

Avec le Guide Benjamin Guigonnet, Aloys, Erwann et Guillaume iront dans Subtilités Dulfériennes puis au pilier sud de l’Aiguille de Roc (voie Cordier Ramouillet 1975) avec sortie au Grépon par la variante Frendo. De belles aventures en perspective à proximité les uns des autres.

De la gare supérieure du Montenvers le bas de la Mer de Glace se transforme en glacier noir :

Enfin c’est parti, nous sommes tout excités à l’idée de nous lancer dans ces projets :

Le refuge de l’Envers des Aiguilles 2523m est en vue.
A gauche la Dent du Géant et les Bandes de Forbes de la Mer de Glace, à droite la Dent du Requin 3432 mètres :

L’immense versant Mer de Glace du Grépon et ses sommets satellites, le Pic de Roc 3409m et la Tour Rouge 2899m :

Grâce à l’accueil et la cuisine extraordinaire de la gardienne Evelyne nous passons un super moment au refuge de l’Envers des Aiguilles.
Premier jour d’ascension, nous sommes prêts, nous avons même prévu de hisser de l’eau par peur de ne pas trouver de neige :

Partant au point le plus bas, le départ se situe à seulement quelques encablures du refuge :

Notre objectif étant de passer en assurage traditionnel en alliant le plus direct et le moins difficile, après un départ original sur 3 longueurs et une longueur de Marchand de Sable nous grimpons la voie Chloé 320 mètres jusqu’au sommet de la Tour Rouge :

Je fais équipe avec Matthias ici dans notre seconde longueur, le granit est superbe.
Nicolas et Paul nous suivrons efficacement tout du long :

3ème longueur on rejoint Marchand de Sable :

Momentanément nous suivons une cordée. C’est notre quatrième longueur et la superbe 3ème longueur de Marchand de Sable 5c dans un magnifique dièdre entièrement à protéger :

Sur le côté, très belle vue sur les Drus 3754m, la Verte 4122m, les Droites 4000m et au premier plan le Moine 3412m :

Au-dessus de la vire nous commençons la voie Chloé, une ligne qui nous est apparue très logique. On attaque une première longueur en 6b où nous évitons un spit dans une dalle et passons entièrement en fissure :

La suite de Chloé s’annonce superbe, de vrais 5c chamoniards en perspective :

A la fin de Chloé nous poursuivons au-dessus de l’antécime de la Tour Rouge :

Parfaitement plat le bloc sommital est magnifique.
En contrebas on trouve un piton qui visiblement n’a pas servi depuis un moment…la traversée de la Tour Rouge va nous prendre plus de temps que prévu!
3 sommets bien abrupts cela donne 3 relais de rappels à refaire car de nos jours on descend plutôt sur 2 points reliés plutôt qu’un seul piton…

Enfin notre objectif est là, l’éperon central qui se perd dans la brume :

Nous arrivons de nuit au génial bivouac Grépon – République :

Deuxième jour, l’aventure continue :

Un coup d’œil à la traversée de la Tour Rouge :

Et nous continuons le plus possible par le fil de l’éperon qui nous offre de belles longueurs variées :

Sous l’option du bas du rappel de Grépon Mer de Glace, on remonte une magnifique off width (hors gabarit de coincement, ni les poings ni en cheminée…) en 5a :

Sous l’option du haut du rappel de Grépon Mer de Glace on grimpe une très belle longueur en 5b/c parcourant de fines fissures sur le fil de l’éperon :

Au-dessus de l’option du haut du rappel de Grépon Mer de Glace la suite s’annonce encore longue :

La première longueur au-dessus de l’épaule de l’option du haut du rappel de Grépon Mer de Glace est superbe. Malgré les apparences 5b/c :

Quelques sangles et anneaux deci delà nous indiquent que toutes les longueurs ont déjà été régulièrement parcourues.
L’escalade est toujours jolie et les longueurs se succèdent. :

Au bout de 3 longueurs depuis l’option du haut du rappel de Grépon Mer de Glace nous traversons un petit couloir pour prendre le flanc gauche de l’éperon.
Les traces de passage disparaissent nous pensons ouvrir quelques longueurs

Une jolie fissure en 5c+ dans le granit clair sur la gauche de l’image nous apporte le plus grand bonheur :

Mes comparses se demandent comment se présente la suite…

Et bien les fissures continuent :

Le tracé de notre parcours :

Houlà c’est raide…
La fissure de gauche étant remplie de mousse sur quelques mètres nous prenons celle de droite plus large et impressionnante mais qui s’avérera géniale et bien pourvue en prises, 6a+ :

Matthias,

Puis Paul à la sortie du bombement :

Si ce n’était nécessaire la brume rajoute de l’ambiance :

La suite est plus compacte que prévue, un passage en 6a improtégeable sur quelques mètres :

Dans le couloir au pied de la facette terminale :

A la recherche d’un emplacement de bivouac :

Nous terrassons une niche remplie de neige.
Mes compagnons sont désabusés, dans notre trou impossible de capter la 1/2 finale contre la Belgique!

De leur bivouac un peu sous l’Aiguille de Roc, l’équipe avec le Guide Benjamin Guigonnet a pu voir en direct toute la 1/2 finale!
Situation injuste ou pas, peu importe, le bas de la paroi étant désormais bien plus loin que le sommet, le choix s’impose de lui-même…

Le soleil est là nous quittons notre trou :

Les dernières longueurs dans la facette sommitale sont superbes.
Nous trouvons à nouveau des traces qui confirment les indications du tome II du Guide Vallot.

En 4 magnifiques longueurs nous sortons sur Charmoz-Grépon au pied droit du bloc sommital du sommet nord :

Le rocher est compact :

Il faut naviguer d’une fissure à une autre, ici Nicolas dans un 6b :

Au relais nous plantons et laissons quelques pitons :

Paul quelques mètres sous Charmoz-Grépon :

Tels les choucas moyens, le Guide Benjamin et ses compagnons de cordée nous observent du sommet du Grépon :

Il nous reste encore la traversée du Grépon, hé bé avec les mains abîmés par 900 mètres de granit abrasif et les sacs de hissage c’est pas de la tarte…
Enfin la vue est splendide. De ce côté là les Grandes Jorasse 4208m et le sommet principal du Grépon :

De ce côté ci le sommet principal du Grépon et les Aiguilles de Chamonix jusqu’au Mont-Blanc 4810m :

Nicolas dans notre dernière longueur, la fissure en Z 15 mètres sous la Vierge du Grépon.
Le IV inf du tome II du Guide Vallot nous paraissant plus relevé du caractère historique que de la réalité moderne nous nous permettons de l’évaluer ainsi : 5b off width glissant…

Au sommet du Grépon Paul frais comme un gardon et toujours tout sourire même en finissant de hisser la patate :

Matthias très heureux de saluer la Vierge du Grépon pour son premier passage à Chamonix :

La descente sur les Nantillons se déroule sans accroc.
Bravo les jeunes pour ce super stage.

Le topo :

1 thought on “Grépon : les Passes Murailles ou la saga des Blaireaux

Leave a Comment

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com