Haute route, Chamonix-Zermatt – Ski de randonnée : Guides 06

Haute route, Chamonix-Zermatt.

Du mardi 05 au samedi 09 avril 2011, Julie, Fabrice, Grégory, Gérard, Stéphane, Claude,
Christophe et Michaël ont emmené 2 Guides de Haute Montagne, Nicolas et moi!

Il faut dire qu’avec la météo que nous avons eu, les rôles étaient difficiles à déterminer!

Ce n’est rien de dire que le soleil a été avec nous.
En 5 jours quasiment pas un nuage!

Classiquement il y a 2 façons de faire la Haute route.
La plus facile par Verbier où les refuges sont souvent complet et par défaut l’option que
nous avons choisi qui passe par Bourg Saint-Pierre où il faut faire en moyenne 1300 mètres
de dénivellé positif par jour.

Notre joyeuse troupe le 1er jour en montant vers le col du Chardonnet.
Derrière-nous, à gauche la face nord des Droites 4000m et à droite la face nord
de l’Aiguille Verte 4122m :


Etape 1 : Grands-Montets – col du Chardonnet – cabane du Trient

Nicolas Féraud un Guide qui ne craint pas la neige dans le visage.

Les Drus, le Mont-Blanc, les crevasses, le décor est planté, c’est parti pour Chamonix-Zermatt :

Greg, Christophe et à droite Fabrice qui relève le défi la Haute Route en surf.

Vus depuis les Grands Montets, le col du Chardonnet 3321m est bien visible entre
le Chardonnet 3824m et l’Aiguille d’Argentière 3878m :

Un Guide ça sert aussi à montrer les sommets alentours…
…ce qui n’intéresse pas toujours les clients!

Surtout quand on peut faire de la bonne glisse!

Une petite pause pour regarder les séracs en face nord de l’Aiguille Verte :

Après avoir commencé par une descente, la réalité du ski de randonnée revient à nous!
Pour continuer nous devons mettre les peaux de phoque.
Derrière-nous la face nord des Droites :

Traversée du glacier d’Argentière :

Magnifique vue le le bassin d’Argentière, mecque de l’alpinisme glaciaire.
A droite l’Eperon Tournier aux Droites, et un peu à gauche les Courtes 3856m :

Du glacier d’Argentière au col du Chardonnet il y a 800 mètres de dénivelé.
Christophe en crampons porte son surf détachable dans les parties raides alors que Michaël
et nous restons le plus possible en ski :

 

 

Le col du Chardonnet est presque là :

 

Au col du Chardonnet 3321m, on passe en Suisse.
Je ne sais pas si les séracs restent neutres!

On attache les skis sur les sacs et c’est parti pour un rappel de 50 mètres :

 

Ensuite on desescalade la pente moins raide :

On chausse à nouveau les skis pour descendre un peu sur le glacier de Saleina :

 

La face nord de l’Aiguille d’Argentière et ses nombreux séracs :

Après cette courte descente sur le glacier de Saleina on remet les peaux de
phoque pour la 2ème fois dans cette 1ère étape :

Notre objectif, la Fenêtre de Saleina 3261m se situe juste au-dessus des skieurs :

Encore une petite manip’ car c’est trop raide pour monter à skis :

De la Fenêtre de Saleina, vue grandiose sur le plateau du Trient.
De gauche à droite, Aiguille Purtscheller 3478m, Aiguille du Tour 3544m et
l’Aiguille du Pissoir 3441m :

Un semblant de glisse sur le plateau du Trient :

 

On remet les peaux de phoque pour la 3ème fois :

 

La cabane du Trient 3170m ( NDLR: en Suisse les refuges se nomment cabanes ) n’est plus loin :

Ce soir à la cabane du Trient, les Aiguilles Dorées 3519m portent bien leur nom!

 

Etape 2 : cabane du Trient – Champex – Bourg Saint-Pierre en taxi – cabane de Valsorey

Nous quittons la cabane du Trient au petit jour :

400 mètres de descente sur le glacier du Trient :

Une courte remontée au col des Ecandies 2796m :

 

Ensuite la superbe descente dans le Val d’Arpette :

 

Après la navette Champex – Bourg Saint-Pierre en taxi, nous continuons la journée par
la longue montée à la cabane de Valsorey 3030m :

On commence par une bonne heure de portage qui passe bien dans ce cadre enchanteur :

C’est beau mais Dieu qu’il fait chaud!

 

Derrière-nous le Velan 3727m :

Un dernier effort avant l’insolation :

Enfin la cabane de Valsorey :

Claude en profite pour prendre une douche à la neige!

Coucher de soleil sur le Grand Combin de Valsorey 4184m.
Demain on monte au col à droite de la facette ensoleillée :

 

Etape 3: cabane de Valsorey – col du Sonadon – cabane Chanrion

Crampons aux pieds et skis sur le sac on quitte la cabane au point du jour :

 

La trace pour monter au plateau du couloir est bonne!

Perché au-dessus des falaises, le refuge-bivouac Musso 3664m :

Derrière-nous la vue sur le massif du Mont-Blanc est magnifique :

Une courte descente en neige de printemps :


Puis nous mettons les peaux de phoque pour rejoindre le col de Sonadon 3520m.

A nous la superbe descente sur le glacier du Mont Durand :

Au fond les hauts sommets du valais, les 3 plus hauts de gauche à droite, la Dent Blanche 4357m,
la Dent d’Hérens 4171m et le Mont Rose 4633m :

Le glacier du Croissant et sa jolie chute de séracs :

Le lac de Mauvoisin, le plus haut sommet c’est le Mont-Blanc de Cheilon 3870m :

Mont-Blanc de Cheilon à gauche, Fabrice en surf assure comme une bête :

La superbe descente du glacier du Mont Durand que nous venons de faire :

Une courte remontée, au centre le glacier du Brenay et sa branche de gauche le glacier de
la Serpentine que nous allons remonter demain étape 4 :

Environ midi, la dernière descente de la journée en neige de printemps un peu
lourde mais encore skiable.
Par ces températures mieux vaut ne pas trop jouer les prolongations!

 

A la cabane de Chanrion 2462m une personne est évacuée à cause d’une ophtalmie sévère :

Etape 4: cabane de Chanrion – col de la Serpentine – Pigne d’Arolla – Cabane des Vignettes

Très belle vue sur la face Nord-Est du Grand Combin 4314m :

On remonte le début du glacier du Brenay :

Puis sa branche de gauche, le glacier de la Serpentine :

 

C’est une longue montée dans une ambiance grandiose :

Le col de la Serpentine 3547m est en vue :

Christophe…

…puis Gérard, au col de la Serpentine :

Le Guide se sent toujours obligé de dire quelque chose :

Superbe vue pour monter au Pigne d’Arolla 3790m :

Derrière-nous le Mont-Blanc de Cheilon 3870m :

A gauche le Pigne d’Arolla :

Encore un petit effort :

Enfin le sommet avec sa vue géniale sur les hauts sommets du Valais, de gauche
à droite, le Weisshorn 4505m, la Dent Blanche 4354m et le Cervin 4478m :

Le Cervin, avec son arête de Zmutt à gauche et son arête du Lion à droite.
La Dent d’Hérens c’est la belle pyramide à droite du Cervin :

Sur Chamonix-Zermatt on est rarement seul :

Du Pigne d’Arolla, il y a une très belle descente sur la cabane des Vignettes :

L’énorme cabane des Vignettes 3160m, perchée dans une falaise improbable!

Au-dessus de Gérard et Stéphane, le col de l’Evêque 3382m que nous allons prendre
demain pour notre dernière étape:

La cabane des Vignettes :

La joyeuse bande à l’heure de la soupe :

 

Etape 5 : cabane des Vignettes – col de l’Evêque – col du Mont Brulé – col de Valpelline
glacier du stockji – glacier de Tiefmattzen – glacier de Zmutt – Zermatt

Le col de l’Evêque au petit jour :

 

Descente sur le Haut glacier d’Arolla :

Remontée du Haut glacier d’Arolla sur le col du Mont Brulé 3243m :

Le col de Valpelline est en vue :

 

Encore un petit effort et la longue et grandiose descente sur Zermatt s’offre à nous :

Le surfeur se sent toujours obligé de mettre une touche personnelle!

De la cabane des Vignettes nous avons mis 5 heures pour rejoindre le col de Valpelline 3557m :

C’est parti pour près de 2000 mètres de descente.

 

La face nord de la Dent d’Hérens et ses nombreux séracs :

Dans cette longue descente on passe près de nombreuses crevasses qui pour l’instant
nous ont semblé bien bouchées :

L’imposante face Ouest du Cervin :

A Zermatt le printemps a déjà commencé!! On a vu beaucoup de monde en short et
tee-shirt, on s’est senti un peu en décalage avec notre crasse et nos ensembles gore-tex!

C’est le retour à la civilisation!

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com