Mont Blanc : Intégrale de Peuterey

L’Intégrale de Peuterey est une grande course d’alpinisme mythique qui aboutit au sommet du Mont Blanc. Elle consiste à enchainer L’Aiguille Noire de Peuterey par l’arête Sud TD 1100m, L’Aiguille blanche de Peuterey AD+ 850m, puis enfin le Mont Blanc par l’Arête de Peuterey pour un total d’environ 4500m de dénivelé ! Bref un sacré voyage en altitude sur le versant le plus sauvage du Mont Blanc.

Jacques rêve de cette course, ça tombe bien moi aussi !! Depuis le temps que je la regarde en attendant mon tour au péage du tunnel…

L’Arête sud de la Noire de Peuterey, du super granit !

Mais cet enchainement prend un certain temps : de 16 heures à 4 jours suivant le niveau… Classiquement il faut compter 3 journées d’escalade. Il est donc nécessaire d’avoir un créneau météo solide pour sortir au Mont Blanc. Les échappatoires sont vites complexes.

Accaparé par le projet d’une autre course, j’ai bien failli rater la fenêtre météo ! Une demi-journée de retard, on part donc de Nice à 3h du matin avec l’ambition de bivouaquer le plus haut possible sur la Noire de Peuterey. Malgré un effort sur le poids des sacs, ils sont lourds ! 2 bivouacs en perspective ça pèse.

Départ à 7h15 du parking. 3h plus tard nous sommes à l’attaque.

Jacques quelque part dans l’Arête Sud de l’Aiguille Noire de Peuterey, Une super belle course !

Finalement nous dormirons sous le sommet. Arrivés autour de 19h, nous sommes vite au lit !

La route est encore longue jusqu’au Mont Blanc.

Au réveil, une quinzaine de rappels nous attendent. Très redoutés par les alpinistes, ils sont maintenant équipés sur goujons tous les 30m. Le vent ne facilite pas la tâche et il faut être vigilant et patient pour ne pas coincer…

Nous contournons les Dames Anglaises et à midi nous voilà au minuscule abri bivouac Craveri.

Après une pause saucisson, nous voilà repartit sur L’Aiguille Blanche de Peuterey. Le rocher n’est plus une partie de plaisir comme sur l’arête sud de la Noire et demande de l’attention.

A 17h30, nous sommes au sommet principal de l’Aiguille Blanche de Peuterey.

Ca souffle fort au sommet du Mont Blanc.

2ème bivouac juste avant la descente en rappel qui permet de rejoindre le col du Freney.

Nous attaquons les rappels de nuit à 4h.

Plus tard nous observons le soleil se lever et illuminer l’Aiguille Blanche de Peuterey.

Jacques dans le couloir Eccles.

Nous attaquons la dernière partie doucement. Le sommet n’est plus qu’à quelques mètres.

C’est avec un plaisir immense que nous arrivons vers les 9h30 au sommet du Mont Blanc dans de super condition, douceur et presque sans vent. La descente est rapide et 3 heures plus tard nous prenons le téléphérique qui nous permet de rejoindre l’Italie.

Une mini expédition ! 3 jours en haute montagne pour finir au sommet du Mont Blanc. C’était génial Bravo et merci Jacques.

Il reste 4 commentaires Aller aux commentaires

  1. serge /

    splendide !

  2. dodo /

    Ça fait rêver !! Z’avez eu de la chance sur la météo.. Merci pour ces belles photos !

  3. jp thaon /

    good job Ben!
    beau voyage, mais rien que de penser aux sacs j ai mal aux épaules…
    le problème avec les rêves qui se réalisent c’est qu’il faut vite en trouver un autre !l on te fait confiance…..

  4. morisot /

    Génial, ça fait très envie à lire, votre aventure ! Les photos sont explicites; et celles des bivouacs assez parlantes rendent bien l’ambiance. Bravo et merci pour le compte-rendu.

Laisser un commentaire