Randonnée aux “Cinque Terre” et à Portofino en 4 jours

Randonnées des Cinque Terre et de Portofino

Comme chaque année, nous avons arpenté les sentiers ligures avec, cette année, un jour de plus consacré à la visite de Portofino et la traversée vers Camogli, à l’est de Gênes.

Certains comme Guillaume, Frantz ou encore Christian étaient déjà venus les années précédentes et j’ai donc choisi des itinéraires inédits. Pour Nicolas, Daniel et Karine, c’était une première!

Samedi 25 avril, nous sommes partis de Levanto pour rejoindre Vernazza après avoir goûté d’excellentes foccacia et autres tourtes aux légumes sur la grande place.

Un beau sentier en calade nous permet de gagner rapidement du dénivelé et d’admirer de belles demeures surplombant la baie de Levanto. De franches rigolades et très tôt l’impression qu’il s’agit d’un groupe très très sympa et que nous allons passer un très bon séjour.

Ci-dessus : Monterosso et le cap de Punta Mesco qui ferme les cinque terre (Levanto se situe derrière ce cap)

Ci-dessous : arrivée sur Vernazza

Dimanche 26 avril, nous partons rejoindre Vernazza et nous dirigeons vers le sanctuaire de Reggio : un magnifique sentier pierré nous y conduit. Peu après nous traversons un hameau et la longue crête du Malpertuso-Gaginara, points culminants par lesquels chemine un beau sentier en balcon, à 750 m d’altitude.

Le paysage est changeant, restanques et oliveraies puis une belle pinède et quelques châtaigniers avant de plonger dans une belle forêt sombre et humide vers la belle Corniglia. Nous relions alors Manarola pour prendre le bateau vers Riomaggiore (retour à Levanto impossible car mer quelque peu agitée, dommage!!)

Lundi 27 avril, pluie!! Nous partons le matin admirer la belle église, les remparts et la tour de l’horloge de Levanto sous les parapluies. Puis direction la gare, pour rejoindre la Spezia.

Nous faisons route jusqu’au petit bourg le Grazie, à 3 km de Portovenere. Nous empruntons un beau sentier pour rejoindre la belle citadelle médiévale, histoire de mieux apprécier encore la bonne pizza qui nous attend chez l’aubergiste. Nous flânerons ensuite une partie de l’après midi dans les belles rues de la cité.

Et maintenant, quelques infos glanées sur un wiki bien connu et pour le coup bien pratique sur une bien mystérieuse question, à savoir : comment expliquer l’omniprésence du drapeau à l’effigie de St George?

La légende de St George terrassant le dragon remonterait au XIIe siècle et il devint le St patron de l’Angleterre au XIIIe siècle. L’usage de ce drapeau, qui représente une croix rouge sur un fond blanc et que nous avons pu observer sur presque toutes les façades remonterait à l’époque où les navires commerçants anglais naviguant en méditerranée étaient protégés par la puissante Gênes, en échange d’un tribut annuel.

Les bateaux portaient par conséquent le drapeau de la ville, toujours actuel drapeau de cette mégalopole. Ce symbole serait apparu la première fois lors de la bataille de Cerami après que les normands eurent entamé la libération de la Sicile (sous occupation maure). Les chrétiens avaient été galvanisés par un mystérieux cavalier blanc armé d’une lance dont l’extrémité portait un pennon blanc avec une croix…

Mardi 8 avril, nous repartons cette fois en voiture vers Rapallo, puis Santa Marguarita Ligure où nous laisserons nos véhicules (après un joli tour!)
Nous commençons à marcher un peu tard après avoir admiré Portofino. Journée splendide sur un itinéraire en balcon avec quelques jolis passages, un peu exposés mais bien protégés pour randonner avec un maximum de sécurité. Déjà nous apercevons les belles façades colorées de Camogli, ça sent la fin…

Merci à tous pour cette belle aventure!

Leave a Comment

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com