Ski de randonnée dans le Mercantour : Boréon, cime Agnel et cime du Pisset

Du lundi 28 au mercredi 30 décembre 2020, avec Axel, Jean-Michel, Kevin et Patrice nous sommes allés skier quelques jours dans le haut Boréon.
Dans un premier temps nous avons atteint le refuge de Cougourde 2100m, ensuite nous sommes montés à la cime de l’Agnel 2927m, puis le dernier jour à la cime du Pisset 2233m et une fabuleuse descente dans un de ses couloirs nord.

De la cime du Pisset 2233m nous profitons un peu de la belle pente au sud avant de basculer dans le versant nord :

Dans un premier temps, objectif refuge de la Cougourde. Cet hiver je dirais que l’horaire moyen d’accès est de 5 à 6 heures.
La haute Vésubie ayant été ravagée le 2 octobre 2020 par la tempête Alex, il nous faut partir du pont Mayssa 1110m.
Il faut compter 2h30 pour atteindre le foyer de ski de fond, autrefois parking hiver.

Avec ses longues approches, actuellement la Vésubie permet de vivre une aventure digne du Canada :

Sur la gauche un petit bout de route esseulé encore accroché à la montagne :

Du lac du Boréon, le Pélago 2768m à gauche et la cime de Juisse 2580m :

Un peu avant le chalet Vidron la Cougourde est enfin en vue :

Le pont de Peïrastrèche a été emporté, on trouve un gué pas trop malcommode :

Dans la montée au-dessus du Gias de Peïratrèche :

En fin de journée le temps se dégage, cette ambiance hivernale nous ravit :

Objectif suivant : la cime de l’Agnel 2927m, c’est la toute petite pointe au centre et tout au fond. Reine des lieux la face ouest de la Cougourde trône :

On laisse derrière-nous le refuge de Cougourde 2100 mètres :

La cime de Juisse 2580m, la vallée du Boréon et le refuge de Cougourde déjà au soleil :

Sur la gauche le Cayre de l’Agnel 2984m :

La météo est plutôt bonne. La dernière chute de neige datant de la veille nous sommes attentifs à la nivologie et au risque d’avalanche :

Quelques raides conversions dans le petit couloir entre le lac des Sagnes et le vallon de la Valette Escure :

Au-dessus quand on tourne à droite vers le lac de l’Agnel l’ambiance hivernale devient magique :

Derrière-nous les cimes de l’Agnellière 2700m et des Juisses 2580m :

La tête des lacs Bessons 2688m :

On prend de la hauteur la vue se dégage :

La teinte cuivrée de la mer donne un spectacle formidable :

Dans le dernier raidillon sous la cime de l’Agnel, au centre le Gelas 3143m :

Les 4 cimes de la Cougourde et la mer méditerranée :

Le sommet de la cime de l’Agnel est juste là :

De l’épaule est de la cime Agnel on domine la plaine du Pô :

Patrice au sommet de la cime de l’Agnel 2927m :

La vue est géniale!
Les 4 cimes de la Cougourde, cimes I et II 2921, cime III 2904m, cime IV celle des grimpeurs – alpinstes 2892m et au fond la mer :

Nasta 3108m, Argentera 3297m et au loin le Viso 3841m :

De retour au skis, c’est parti pour la descente. Au début je suis un peu déçu par la qualité de la neige, le vent l’a bien abîmée.
Ce n’est pourtant pas un problème pour Axel qui est un très bon skieur :

Cela se passe également bien pour Patrice et Kevin :

En perdant de l’altitude, progressivement la skiabilité de la neige devient meilleure :

La croûte laisse place à de la poudre tassée :

En plus du bonheur d’être là pour une belle aventure en montagne, cerise sur le gâteau la neige devient plaisante à skier :

Quelle chance d’être là :

Le manteau neigeux est stable, nous skions un par un afin de garder de bonnes distances de sécurité mais même dans les raides contre-pentes, rien ne bouge.
A l’attaque que du plaisir :

De retour sur le lac des Sagnes :

Le dernier raidillon avant de revenir au refuge est carrément excellent :

Le soir on profite d’un superbe coucher de soleil sur la Cougourde :

Nuit étoilée, la dernière journée s’annonce bien :

Dernier jour, en redescendant le Boréon vers Saint-Martin Vésubie, on réalise un aller-retour à la cime du Pisset 2233m.
Dans la montée vers le pas des Roubines de la Maïris 2124m :

Au-dessus du pas des Roubines de la Maïris, superbe vue sur le Piagu 2338m et à droite cime Archas 2526m, Cayre Archas 2632m et le vallon de Salèse :

Matérialisé par un petit cairn et un baton, le sommet du Pisset avec en toile de fond le Ponset 2828m et le Neiglier 2786m :

De ce côté, vue imprenable sur le Pélago 2768m, le Cayre de l’Agnel 2984m, la cime de l’Agnel 2927m la Cougourde 2921m et les Gaisses 2896m :

Après une petite pause, c’est parti pour une descente en poudreuse extraordianaire :

Quelques petits virages versant sud pour aller prendre un couloir nord de la cime du Pisset :

Pas évident à trouver, mais ça y est nous y sommes.
Le manteau neigeux est bien épais on passe bien chacun notre tour en nous réfugiant sur les côtés :

C’est parti pour un gros gros plein de régalade en poudreuse :

Comme hier, rien ne bouge, le manteau semble stable même dans les contre-pentes à 40° :

Une descente fantastique qui conclut en beauté ce petit séjour en haute Vésubie :

L’accès ayant été détruit, entre le lac et la vacherie du Boréon, la modification la plus marquée demande de réaliser 2 pas d’escalade pour passer du ravin aux restes de la route.
Sur la droite de la photo, Patrice et Axel viennent de franchir le passage à la descente :

De retour au lac du Boréon, merci à vous pour cette aventure géniale :

2 réflexions au sujet de “Ski de randonnée dans le Mercantour : Boréon, cime Agnel et cime du Pisset”

  1. Un grand merci à Stephane notre guide pour la découverte de ce lieu au combien spectaculaire et ennivrant.Quel meilleur moyen de terminer l’année ?
    À n’en pas douter démarrer la suivante du même… ski. 🙂

    Répondre
  2. Ce fut un moment exceptionnel, tant par le spectacle qui s’est offert à nous, que part les conditions présentes et le guidage de Stéphane aussi pro que sympa
    A reprogrammer très vite

    Répondre

Laisser un commentaire

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com