Teambuilding au sommet: La vallée des merveilles!

Du 14 au 17 septembre, l’équipe des GUIDES06 a organisé un parcours inédit de 4 jours pour 40 personnes! 3 groupes de niveau différent (de modéré à très sportif) partaient découvrir la vallée de la montagne sacrée au départ de Casterino avec un retour par la Gordolasque, sans compromis sur les sommets, paysages et gravures des nos ancêtres chamanes de l’âge du bronze.

le lac de Conque depuis l’antécime du Bego et la crête sud du Grand Capelet

Transfert depuis l’aéroport de Nice jusqu’au Lac des mesches. Nous nous appuyons sur les refuges locaux, refuge de la Valmasque, de Fontanalba et merveilles avec 3 parcours d’approche bien distincts, l’un remontant le vallon de la minière, l’autre le vallon de la Valmasque et enfin le vallon de Fontanalba, avec pour tous la forêt et l’ambiance montagne en ce crépuscule estival.

au départ de l’ascension du Bego, derrière le groupe, 2ème et 3ème sommet en partant de la gauche: la cime des lacs et la cime du diable, objectifs des jours suivants.

Au matin du second jour donc, nous quittons nos 3 refuges et nous engageons chacun sur notre parcours, les pensées et les regards se portant sur les sommets et versants alentours pour apercevoir les copains avec de belles retrouvailles en perspective le samedi soir. Du sommet du Bégo, la vue est fantastique: on voit la Corse, l’Esterel, la baie de Cannes et ses îles, le Mont Rose et le Cervin!

vue sur la belle Valmasque: la lac du Basto, lac noir et lac vert. A droite la crête menant à la cime Bicknell et au Mont Sainte Marie par lequel cheminera le groupe guidé par Laure

Les très belles gravures de Fontanalba ponctuent un parcours haut en couleurs en plein cœur du site classé archéologique où on croise peu de monde, zone réglementée oblige..

Au matin du troisième jour, quelques imprévus nous obligent à faire un quatrième groupe. Chaque groupe y trouve son compte, la cime du Diable avec Damien, les gravures des Merveilles avec Jean, le Bégo (2872 m) en traversée par Laure et le Grand Capelet avec le groupe 1.

une des portes d’entrée de la vallée des merveilles

Parmi eux, certains qui préparent la diagonale des fous à la Réunion (ultra trail de 166 km et quasi 10000 mètres de dénivelé positif!), même un peu éprouvés par le long parcours de la veille sont bien heureux de pouvoir affronter les pentes alpines du Grand Capelet (2935 m)… sans bâtons

bouquetin mâle, l’un des gardiens du Grand Capelet
au sommet du Grand Capelet
redescente du sommet du Grand Capelet vers le Pas des Conques

Ce très beau sommet, ligne de partage des eaux entre la Gordolasque et la vallée des merveilles n’est pas à prendre à la légère. Il faut aller doucement en raison de la nature du terrain et de l’itinéraire qui n’est pas toujours évident.

Le quatrième jour après une énième belle soirée étoilée de pleine lune, nos 40 sourires partirent retrouver la vallée de la Gordolasque par les vallons débonnaires de l’Arpette et des Verrairiers non sans avoir fait quelques crapahutes sur la cime des lacs et celle du Diable.

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com