Ski de randonnée dans les Ecrins

Nous sommes le vendredi 1er avril, avec  Jon, Nico, Ambroise et Rage nous partons de Nice pour rejoindre le refuge Chamoisière dans le Massif des Ecrins. Notre objectif est de faire 2 jours de ski de randonnée en étoile car les conditions météo sont assez difficiles et peu prévisibles.

L’avantage de faire un trip en étoile c’est qu’on peut toujours s’adapter, contrairement à un raid ou on est souvent obligé de franchir un col ou un sommet pour rejoindre le refuge suivant.

Au bout de 6h de route nous arrivons au parking du Pont D’arsine, c’est notre point de départ. La météo est mauvaise, il y a beaucoup de vent et il fait bien froid. Bref pas de surprise, c’est ce le temps qu’il était prévu !

On s’équipe au plus vite, on met les skis sur le sac et c’est parti pour 1h30 de marche pour rejoindre le refuge.

Il y a un bon kilomètre de plat avant d’attaquer les 400m de dénivelé. Dès qu’on attaque la montée, je ne me sens pas bien, j’ai froid, impossible de me réchauffer les doigts. Pas de bol j’ai choppé un virus le jour du départ. Heureusement que le reste de l’équipe est en pleine forme.

Le refuge de Chamoissière est une grange qui a été retapé. L’ambiance y est chaleureuse et la capacité d’accueil est de 20 personnes.

Après une bonne nuit (tout est relatif en refuge) on part pour une boucle passant par la brèche Clotilde. Il y a quelques rayons de soleil mais surtout beaucoup de vent et des nuages.

On remonte le plateau du Rif de la Planche pour ensuite rejoindre la moraine du glacier d’Arsine.

Devant la brèche de la Plate des Agneaux, on bifurque à droite pour rejoindre la brèche Clotilde à 3039m.

On remerciera Jon et ses cuissots qui ont fait la trace jusqu’au col dans 30cm de neige fraiche. Pour ma part je me suis contenté de faire le sert file, satané virus !!

Maintenant c’est parti pour la descente sur le glacier du Rif de la Planche, enfin ce qu’il en reste !

Il y a de quoi rester toujours à moins de 30° mais on s’essaye à quelques contre pentes plus expo. Ca ne manque pas, avec le fort vent de ses derniers jours il y a de belles plaques qui se sont formées et on en déclenche quelques unes sans gravité.

En tout cas la neige est pas mal du tout, manque juste un peu plus de visibilité pour profiter du haut de la descente.

On a plus qu’à se laisser glisser jusqu’au refuge Chamoissiere, en poussant pas mal sur les bâtons !!!

C’est une bonne première journée, on a fait que 1000m de dénivelé mais avec le vent et le froid on peut dire que c’était suffisant !

On a pu voir l’état du manteau neigeux et tester notre condition physique.

On récupère des affaires à Chamoissiere et on migre au refuge 100m à coté: le refuge de l’Alpes Villard d’Arène. Je suis KO et je vais faire une sieste pendant que certains sont motivés pour faire une école de cramponnage.

À la soupe et au dodo ! Le dimanche on par pour 1300m de déniv +, on redescend à la voiture et faire la route jusqu’à Nice, bref une bonne journée.

On met le réveil à 6h15, on avale le petit déj’ et on part pour le Col de Chamois.

Il fait grand beau et il n’y a pas un pet’ de vent!

Jon a le sourire, il sent que ca va être une bonne journée !!!!

Devant lui on voit le Plan de Valfourche et le Clocher de l’Alpe a 3504m.

Au bout du vallon du Plan de l’Alpe, il y a le Plan de Valfourche, c’est la que l’on prend la direction du Vallon des Cavales. On laissera à notre gauche le glacier de la Plate de Agneaux qui amène à la Grande Ruine.

On est les premiers sur les skis et seuls à faire la trace. C’est tellement satisfaisant d’ouvrir son chemin dans cette immensité de neige fraiche.

Jon a encore des forces pour faire la trace sur la moraine. Au dessus de lui il y a de gauche à droite, Roche Méane, le Col de la Ruine, le Pic Sud des Cavales et le col du Clot des Cavales.

On change d’objectif (col des Chamois) car le soleil tape fort aujourd’hui, la neige sur les pentes sud s’alourdie rapidement et on préfère aller au Col du Clot des Cavales (3158m) .

1200m de trace a faire ça casse bien les jambes, du coup on essaye de se relayé.

On arrive a 12h au col, on profite du beau temps et du panorama. On mange un morceau et on ne tarde pas trop car les nuages sont de retour.

Dès les premiers virage la neige est extra!

On enchaine de grande section de ski.

Après le mauvais temps des deux derniers jours, tous le monde a le sourire, et les cuisses pleines d’acide.

Sur le bas la neige c’est bien alourdie et il faut aller jouer dans les pentes bien au nord pour continuer a faire du bon ski.

Maintenant c’est fini le bon ski, on retombe sur le Plan de l’Alpe il faut pousser sur les bâtons et remonter a pieds jusqu’au refuge.

On refait les sacs, on se prépare mentalement a la fastidieuse descente qui nous attends, et quand faut y aller, faut y aller!

Merci et Bravo les gars, vous avez été au top, il y a eut de la joie et de la bonne humeur même dans la tempête et surtout une bonne caisse pour faire la trace et encourager le guide convalescent.

 

 

1 réflexion au sujet de « Ski de randonnée dans les Ecrins »

Laisser un commentaire

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com