Argentera, forcella de l’Asta – Alpinisme : Guides 06

Argentera, forcella de l’Asta

L’Argentera est moins fréquenté par les alpinistes français à cause de son éloignement.
Pourtant, ce massif propose de superbes courses de tous niveaux et de tous genres.
On y trouve même quelques perles, comme la forcella de l’Asta.
C’est un itinéraire sauvage.

Il faut d’abord monter au refuge Gandolfo.
Bonne nouvelle après plusieurs années incertaines, le bivouac est désormais ouvert en permanence.
On y trouve même du gaz sur une plaque, de la vaisselle et de la lumière grâce à un panneau solaire.

La montée au bivouac en cette saison ne doit pas être prise à la légère car de nombreuses pentes de neige coupent le chemin et obligent à des variantes.
Le couloir proprement dit atteint 60° au maximum et se développe sur 550m de dénivelée.
Il marque une belle entaille dans l’austère face Nord-Ouest de l’Asta Soprana.

La descente n’est pas dure techniquement mais elle est plutôt exposée.
De plus il faut sortir tôt du couloir car les couloirs de descente sont orientés au Sud-Est.

Avec Alain, en partant à 5h30 du bivouac à 1870m, nous étions à 8h10 à la forcella, 2850m et à 10h45 à la voiture, 1090m.

Les conditions étaient très bonnes le mardi 19 mai.
Les raquettes ne sont pas indispensables.

L’Asta Sottana à gauche et le couloir de la Forcella en oblique.

Le bivouac Gandolfo, 1870m seulement et encore 80cm de neige autour à la mi mai…

Une rimaye ?
Plutôt une fissure liée à la reptation du manteau neigeux sous son propre poids.
Un pont solide permet de la franchir.

Alain, dans la partie supérieure.

1 réflexion au sujet de “Argentera, forcella de l’Asta – Alpinisme : Guides 06

Laisser un commentaire

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com