Alpinisme, escalade, ski de randonnée, cascade de glace, randonnée pédestre, Mercantour
Archives
06 30 92 44 72
contact@guides06.com
Le Blog des guides de haute montagne et des accompagnateurs en montagne
Membres de l'Union Internationale des Associations de Guides de Montagne

Jeudi 23 février 2017, avec Laure nous avons grimpé dans la Calanque de l’Oule où nous avons enchaîné le Toboggan de la corniche 100 mètres 6a+ maximum et le Linceul 100 mètres 6b+ maximum Terrain d’Aventure semi-équipé.

2 voies superbes dans un lieu magique!

La veille nous avons grimpé les Dents de l’amer au plateau de Castelvieil.

Laure à la fin de la première longueur du Linceul 6a :

Laure bientôt sortie du Trou du serpent côté Calanque de l’Oule :

Les Calanques, ce gruyère aux formes étonnantes.
Derrière le demi-cœur le plateau de Castelvieil :

Du Trou du serpent un rappel de 45 mètres permet d’atteindre la vire des Écureuils.
Les rappels du Toboggan de la corniche débutent sur la petite aiguille de gauche au centre de l’image :

3 rappels mènent à une dizaine de mètres de l’eau.
Maintenant il faut bien remonter :

Laure se lance dans la première longueur, un 6a+ bien costaud au rocher un peu gras :

Néanmoins une très belle longueur :

Histoire de peaufiner sa technique de coincements de mains, Laure redescend refaire la fin de cette première longueur :

C’est vrai qu’il ne faut pas hésiter à rentrer complètement les mains dans le mange mimines!

La seconde longueur est agréable et jolie sans être exceptionnelle, 5c :

Vu du haut le rocher est quand même superbe :

La 3ème et dernière longueur du Toboggan de la corniche est superbe, 5c+ :

De retour sur la vire des Écureuils, on admire les aiguilles acérées séparant la Calanque de l’Oule du plateau de Castelvieil :

Pour accéder au Linceul nous passons au pied de l’incroyable paroi de l’Oule, secteur Sébastien :

Le Linceul se trouve tout à gauche de ce secteur.
L’ouverture uniquement avec des pitons en 1965 par les frères Jacques et P. Kelle et Robert Mandin, laisse admiratif :

La première longueur du Linceul, une courte cheminée puis un raide 6a physique, un ensemble merveilleux à grimper :

Le plateau de Castelvieil vu du premier relais du Linceul :

La seconde longueur du Linceul, 6a :

La fin de L2, sans être très difficile, est toutefois plus émotionnante qu’il n’y paraît :

La jolie fissure au début de L3, permet d’utiliser assez facilement nos rutilants camalots :

Laure dans L3, 6b+.
On imagine que le Linceul c’est le pan de calcaire sous Laure :

Une très belle longueur raide et géniale à grimper :

Une 4ème et dernière longueur, 6a et nous nous retrouvons au sommet de l’Oule.
La droite du secteur Sébastien de l’Oule et le plateau de Castelvieil vus du sommet du Linceul :

Le refuge Azéma est juste au sommet de la paroi de l’Oule :

Un mignon et rustique petit cabanon avec vue imprenable sur la mer :

Quelques matelas à disposition pour faire la sieste…bivouac totalement interdit dans le Parc National des Calanques!
Merci à eux de nous permettre encore de vadrouiller…pourvu que ça dure.

2 réponses à Calanque de l’Oule Toboggan de la corniche enchaîné avec le Linceul

  • Hé ben voilà deux belles journées au pays du calcaire maritime ensoleillé : trois voies superbes au rocher irréprochable ! Bravo à Laure notre grimpeuse égérie ^___^

  • Laure je suis tres impressionnee. les paysages sont superbe mais vraiment j’ai mal au ventre rien qu’a te regarder. j’admire ton courage et ta determination et tes enfants sont partis pour vous suivre. Bravo c’est tellement plus riche que ces enfants cales toute la journee devant la tele ou des jeux video.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *