Alpinisme, escalade, ski de randonnée, cascade de glace, randonnée pédestre – Mercantour

Sur terre, tout organisme vivant est soumis aux lois inéluctables de la gravité.
L’équilibration est la fonction qui assure aux animaux et à l’homme la maîtrise de leur équilibre.

Dans le monde vertical, face aux nouvelles prises qui se présentent à lui, du débutant à l’expert, constamment le grimpeur réévalue sa situation.
Cette activité nécessitant une adaptation permanente on parle d’habiletés ouvertes.
La complexité des forces, induisant incertitude et instabilité, une méthode précise et reproductible dans chaque situation, semble difficile à élaborer.

Néanmoins pour être bien équilibré en escalade, voici les points fondamentaux que nous avons identifiés :

Polygone de sustentation
Orientation des segments, pieds et mains/pouce.

Charger les pieds
Pousser ou griffer !? Prise de main verticale ou horizontale, prises de pieds positives ou rentrantes.

Transferts de masse sur les pieds via le bassin
Coller ou décoller le bassin ?
Ramener le pied à charger dans l’axe du centre de gravité.
Redescendre le pied amont, pour remonter le pied aval, ou pour changer de pied et orienter le bassin et donc la progression dans une autre direction.

Chaînes de forces transversales
Contrôle des « portes ouvertes », talon/pointe de pied, lolotte ou drapeau.

Les traversées horizontales en finir avec un cauchemar

Théorie du triangle rectangle.

Avec une bonne maîtrise technique on se sent moins démuni. Cette assurance nouvelle permet une meilleure gestion des émotions, du rythme, et donne d’excellentes sensations kinesthésiques.